Neuchâtel: Le chômage a augmenté de 1,2% en 3 mois
Actualisé

NeuchâtelLe chômage a augmenté de 1,2% en 3 mois

La situation de l'emploi se dégrade rapidement dans le canton de Neuchâtel.

Le chômage a progressé de 1,2 point au cours des trois derniers mois, pour s'établir à 4,6% à fin février, a rappelé mardi le gouvernement.

Les 4000 chômeurs désormais enregistrés ont propulsé le taux de chômage au niveau qui était le sien en février 2005, a indiqué le conseiller d'Etat Bernard Soguel, lors d'un point de presse consacré à la situation de l'emploi dans le canton. L'industrie est confrontée à un recul accéléré des commandes.

Le nombre d'entreprises ayant adopté le chômage partiel a atteint 147 à fin février, avec 1500 employés concernés par les demandes déposées pour ce seul mois. Selon le conseiller d'Etat, près de 4000 employés au total, dont un peu plus de 50% occupés dans l'industrie, sont désormais touchés par le chômage partiel.

Soutien financier

Dix millions de francs doivent être libérés en 2009 pour le maintien en emploi des personnes menacées de chômage. Les montants prévus serviront à résoudre les problèmes d'insolvabilité des employeurs en matière de salaire et à améliorer l'encadrement des sociétés, grâce à des cours de perfectionnement du personnel.

Ces mesures se présentent comme un complément à l'assouplissement du régime du chômage partiel, dont la Confédération vient de prolonger la durée maximum de 12 à 18 mois. Des programmes de formation seront aussi proposés aux personnes touchées par le chômage partiel.

Maintenir les compétences

Selon Bernard Soguel, cette stratégie doit permettre aux employeurs de maintenir les compétences et les postes de travail durant la période de chute des entrées de commande. Des programmes de formation seront activés également en faveur des personnes présentement sans emploi.

Lors de l'adoption des comptes de l'Etat, à fin mars, le Grand Conseil sera invité à approuver les mesures de soutien d'un coût de 24 millions de francs pour 2009. En plus des 10 millions de francs prévus pour l'emploi, 10 autres millions doivent être consacrés au soutien aux entreprises et 4 millions à un programme énergétique.

Dernier mot aux députés

Onze millions supplémentaires seront disponibles en outre en 2010 grâce à la réactivation de fonds de soutien à l'économie. Les 35 millions mobilisés au total dans l'opération doivent être imputés aux comptes 2008, pour autant que les députés acceptent ce prélèvement sur les 49 millions de bénéfice de l'exercice. (ats)

Ton opinion