Actualisé 08.05.2008 à 09:07

Le chômage en Suisse au mois d'avril à 2,6%

L'essouflement de la conjoncture commence à se faire sentir sur le marché de l'emploi en Suisse.

Après une embellie en février et en mars, le taux de chômage s'est stabilisé à 2,6% au mois d'avril en comparaison mensuelle.

Au total, 100 880 personnes étaient inscrites dans les offices régionaux de placement (ORP) le mois passé, soit 2897 personnes ou 2,8% de moins qu'en mars. D'une année sur l'autre, le recul se chiffre à 11 949 personnes ou à 10,6%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

Des chiffres «décevants»

Ces chiffres sont «décevants», a indiqué à l'ATS Serge Gaillard, directeur du marché du travail au SECO. En éliminant les facteurs saisonniers, on constate en effet que la décrue du chômage ne se poursuit plus pour l'instant. «C'est un signe que la conjoncture s'est sensiblement affaiblie», a-t-il relevé.

Dans les deux prochains mois, le nombre de chômeurs va certes passer sous la barre des 100 000 personnes, sous l'effet de facteurs saisonniers, a poursuivi M. Gaillard. Mais il faut s'attendre à une remontée sur la seconde partie de l'année.

Et la prévision d'un taux de chômage moyen de 2,5% sur 2008 avancée jusque-là par le SECO, ne sera «vraisembablement» pas atteinte. En 2007, le taux moyen s'est élevé à 2,8% en Suisse.

Reste qu'il n'est pas facile de faire une estimation, a-t-il ajouté. Le marché du travail suisse dépend de l'évolution conjoncturelle, notamment de celle de l'Europe.

Les jeunes ont toutefois encore été gagnants sur le mois écoulé. Dans la catégorie des 15-24 ans, la diminution du nombre de chômeurs s'élève à 687 personnes (-4,3%) à 15 287 unités. Sur un an, le recul est de 2512 personnes, soit de 14,1%.

Fribourg meilleur du classement

Au plan géographique, quatre cantons romands enregistrent une baisse et deux se stabilisent en avril par rapport à mars. Le taux de chômage recule également au Tessin.

La plus forte baisse, de 0,2 point de pourcentage, revient à Fribourg (2,4%), au Jura (2,8%) et au Tessin (3,9%). Fribourg, qui fait le meilleur score des cantons romands, est aussi le seul à être en dessous de la moyenne nationale.

Le chômage recule de 0,1 point dans les cantons de Vaud (3,9%) et de Neuchâtel (3,3%). Il stagne en Valais (3,1%) et à Genève, toujours lanterne rouge en Suisse avec un taux de 5,8%.

A l'exception des Grisons, qui voient leur taux progresser de 0,5 point à 1,6%, la Suisse alémanique enregistre elle aussi des baisses de 0,2 point (Bâle-Ville, Schaffhouse) et de 0,1 point (Zurich, Lucerne, Uri, Schwytz, Argovie, Appenzell Rhôdes- Extérieures). Le taux reste inchangé dans tous les autres cantons.

Hausse du chômage partiel

A fin avril, l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits se chiffrait à 154 894 personnes, en baisse de 4137 personnes (-2,6%) sur un mois et de 18 912 (-10,9%) sur un an. Parallèlement, le nombre de places vacantes aux ORP a augmenté de 453 (+3%) à 15 488 et de 1951 (+14,4%) sur un an.

En février, les réductions de l'horaire de travail ont touché 611 personnes, soit 275 de plus (+81,8%) que le mois précédent. Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 14 unités (+19,2%) à 87 et celui des heures de travail perdues de 16 947 (+62,8%), à 43 944.

L'année précédente à la même époque (février 2007), le chômage partiel avait sévi dans 148 entreprises, touchant 1211 personnes et entraînant la perte de 75 000 heures de travail. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!