Actualisé 02.04.2020 à 11:56

Coronavirus à Genève

Le chômage partiel concerne 130'000 emplois

Le Conseil d'Etat a annoncé les chiffres des demandes de RHT. Il cherche aussi à identifier les indépendants et petites entreprises en difficulté.

de
jef
Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du Développement économique.

Pierre Maudet, conseiller d'Etat chargé du Développement économique.

Keystone/Salvatore di Nolfi

Le Conseil d'Etat genevois a indiqué ce jeudi avoir reçu plus de 11'000 demandes de chômage partiel (RHT / réduction de l'horaire de travail). Celles-ci concernent au total plus de 130'000 employés, soit plus du tiers des postes de travail de canton, qui compte quelque 320'000 emplois.

Par ailleurs, le gouvernement a expliqué que suite au programme de crédits-relais lancé jeudi par la Confédération (prêts à hauteur de 10% du chiffre d'affaires), l'action de la Fondation cantonale d'aide aux entreprises (FAE) allait se concentrer tout particulièrement sur les sociétés genevoises affichant un petit chiffre d'affaires annuel, compris entre 20'000 francs et 100'000 francs. Celles-ci sont éligibles pour obtenir des prêts équivalent au quart de leur chiffre d'affaires, soit allant de 5'000 francs à 25'000 francs.

Hotline économique

Le conseiller d'Etat Pierre Maudet, chargé du développement économique, a aussi insisté sur les témoignages «alarmants» de personnes qui se retrouvent sans revenu, sans chiffre d'affaires, qui sont remontés aux oreilles de l'exécutif. Il a rappelé que depuis le 12 mars, l'Etat a mis en place une hotline réservée aux questions d'ordre économique, le 022.388.34.34.

«Remontez-nous vos situations»

L'élu a vivement sollicité les professionnels en difficulté à l'utiliser pour exposer la nature de leurs problèmes. «Le dispositif de la Confédération, en matière d'allocation perte de gains, est partiel.» En effet, seuls les métiers interdits par l'ordonnance du Conseil fédéral du 20 mars sont indemnisés. «Nous nous battons au plan politique pour que cette liste soit étendue. Hier, le conseiller fédéral Guy Parmelin a ouvert la porte. Remontez-nous vos situations, c'est extrêmement important» afin d'identifier les professions qui se trouvent «dans l'angle mort» des aides. «Le rôle de l'Etat, c'est de protéger ces personnes, mais pour cela, nous devons les connaître.»

Le confinement va durer

"La situation de semi-confinement va être appelée à durer, il faut être clair là-dessus", a expliqué le président du Conseil d'Etat genevois Antonio Hodgers ce jeudi. Il a appelé la population à "ne pas relâcher ses efforts", alors que l'évolution des cas de contamination au covid-19 "se poursuit mais pas au rythme exponentiel que nous craignions la semaine dernière. Il s'agit de bons chiffres." L'élu a donc enjoint les genevois à continuer à respecter les distances entre eux, à renoncer à leurs promenades sur les quais et dans les parcs si ceux-ci sont trop encombrés, et à respecter l'agriculture et la nature, alors que plusieurs paysans se sont plaints de récentes dégradations dues aux parcages de véhicules sur leurs terres et de chapardages.

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!