Forte affluence en janvier: Le CHUV doit répartir ses patients dans le canton

Actualisé

Forte affluence en janvierLe CHUV doit répartir ses patients dans le canton

L'affluence de patients oblige le CHUV à répartir dans le canton des malades qui ne nécessitent plus des traitements lourds.

La mesure vise à dégager les urgences qui doivent accueillir les cas les plus graves, indique l'hôpital vendredi.

Une dizaine de patients ont dû être déplacés cette semaine dans des hôpitaux de zone, explique le CHUV. Depuis la mi-janvier, l'établissement universitaire connaît une forte fréquentation même si une certaine détente est enregistrée grâce à diverses mesures organisationnelles.

Auparavant, des dispositions avaient déjà été prises pour éviter de trop diriger les malades sur le CHUV à Lausanne. Huit lits supplémentaires et quinze nouveaux postes à plein temps ont été mis en place dans le canton pour faire face aux forts besoins. (ats)

Ton opinion