Vaud – Le CHUV lauréat d’un fonds de recherche sur le triage des patients

Publié

VaudLe CHUV lauréat d’un fonds de recherche sur le triage des patients

Le projet de recherche du CHUV sur le triage silencieux et les biais cognitifs pendant la pandémie de Covid-19, vient d’obtenir un fonds de la part de l’Académie suisse des sciences médicales (ASSM).

par
Lauren von Beust
VQH/Florian Cella

L’Unité d’éthique clinique du CHUV, qui a élaboré un projet de recherche sur le triage silencieux et les biais cognitifs pendant la pandémie de Covid-19 et au-delà, vient d’obtenir un Fonds Käthe Zingg Schwichtenberg (KZS) de plus de 75’000 francs pour sa réalisation.

Délivré par l’Académie Suisse des Sciences Médicales (ASSM), ce fonds de recherche soutient des projets liés à l'éthique biomédicale. En 2021, la thématique portait sur la perception et l’évaluation des débats relatifs à l’équité et à la distribution des ressources en cas de pénurie, sur la base d’expériences faites dans les services ambulatoires et hospitaliers en temps de pandémie.

Le triage à la loupe

Menée par la doctoresse Rachel Rutz Voumard et le professeur Ralf J. Jox, l’étude vaudoise évaluera l’impact du triage implicite durant les différentes vagues Covid-19, et en particulier dans les transferts depuis les EMS ou admissions hospitalières jusqu'aux urgences.

Le triage implicite ou silencieux peut être défini comme «une pratique implicite de hiérarchisation de l'accès aux soins hospitaliers en amont du système lors d’une situation de pénurie de ressources. On ne peut pas dire à ce stade si cette pratique a été une réalité, d’où la question de recherche», précisent les deux chercheurs.

Ce travail, qui débutera dans le courant de l’année 2022, cherchera à explorer les mécanismes décisionnels relatifs au triage implicite, notamment le rôle des biais cognitifs des cliniciens. La recherche sera menée en collaboration avec des professionnels d’établissements romands et internationaux.

Autres projets financés

Les autres projets retenus par le Fonds KZS viennent de Suisse allemande. L'Université de Bâle (IBMB) recevra plus de 148’000 francs pour son étude sur la prise de décision en période de ressources limitées. Quelque 48'000 francs seront aussi attribués au Centre d'éthique de l’Université de Zurich pour un projet sur le triage des patients en cas de ressources limitées pendant et après une pandémie.

Les hôpitaux en mode crise

Subissant de plein fouet la cinquième vague de Covid-19, de nombreux hôpitaux suisses sont passés en mode crise, et certains établissements de soins ont introduit une forme de triage silencieux. Mario Fasshauer, qui est à la tête de l’association zurichoise des patients, confiait, il y a quelques jours, s’attendre à des conséquences brutales.

Ton opinion

125 commentaires