Syrie: Le CICR accède à des quartiers assiégés
Actualisé

SyrieLe CICR accède à des quartiers assiégés

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a indiqué dimanche avoir accédé à deux quartiers assiégés dans la ville syrienne de Homs (centre).

L'organisation humanitaire a ainsi pu distribuer de l'aide aux habitants. «Nous sommes entrés dans Homs à plusieurs reprises au cours des derniers mois, mais c'est la première fois que nous parvenons à entrer dans les quartiers de Khaldiyé et Hamidiyé, dans la Vieille ville», a déclaré Marianne Gasser, cheffe de la délégation du CICR en Syrie.

L'aide, notamment du matériel médical pour soigner une centaine de blessés et des médicaments pour maladies chroniques, a été livrée samedi par une équipe de six membres du CICR et 28 volontaires du Croissant-Rouge syrien.

L'équipe conjointe a également distribué de la nourriture et des articles d'hygiène destinés à plus de 1200 personnes, ainsi que du lait et des couches pour bébé.

Le CICR a en outre déclaré avoir négocié avec les autorités et les groupes armés de l'opposition pour garantir un accès sûr et sans entraves à la Vieille ville.

Civils assiégés

Mme Gasser a fait état de plusieurs centaines de civils assiégés à Khaldiyé et Hamidiyé depuis au moins quatre mois, soulignant que la poursuite des violences entrave les livraisons de nourriture, matériel médical ou autres nécessités.

Le CICR et le Croissant-Rouge ont tenté au moins à deux reprises, la dernière datant de juin, d'évacuer des civils assiégés dans la Vieille ville, mais sans succès en raison des violences.

L'ONU a de son côté indiqué avoir envoyé un convoi de 18 camions, chargés de nourriture et autres aides humanitaires pour Homs, lors d'un cessez-le-feu qui n'a pas tenu - pendant la fête musulmane de l'Adha fin octobre - sans parvenir à décharger dans la Vieille ville.

Les forces gouvernementales avaient dit en octobre espérer éliminer les dernières poches de résistance à Homs, mais selon des militants et ONG, les bombardements et combats se sont poursuivis à Khaldiyé et dans d'autres secteurs de la ville.

(ats)

Ton opinion