Le CICR ne se prononce pas sur le rapport des tortures de la CIA
Actualisé

Le CICR ne se prononce pas sur le rapport des tortures de la CIA

Des terroristes présumés détenus dans des prisons secrètes de la CIA ont subi des tortures lors de leurs interrogatoires, selon des informations de presse faisant état d'un rapport confidentiel du CICR.

L'organisation ne confirme, ni n'infirme.

Selon une journaliste de l'Associated Press (AP) basée à Washington, dont l'information est publiée jeudi par plusieurs journaux, le rapport confidentiel du CICR fait état de techniques dégradantes lors des interrogatoires par la CIA de 14 prisonniers détenus au secret et transférés récemment à Guantanamo.

Ces techniques comme la privation de sommeil et l'obligation de rester debout, notamment, peuvent être assimilées à des tortures.

«Nous ne confirmons pas, ni n'infirmons ces informations», a déclaré la porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), interrogée par l'ATS. Elle a rappelé que les rapports de visites des délégués aux prisonniers sont confidentiels.

Visites aux détenus

Mme Notari précise que les délégués ont bien rendu visite aux 14 prisonniers transférés en septembre des prisons secrètes de la CIA à Guantanamo, dans le cadre de leurs visites régulières sur la base américaine. La dernière a eu lieu au début du mois de mars.

«Nous visitons tous les prisonniers à Guantanamo», a affirmé Mme Notari. Elle a souligné que la journaliste de l'AP ne dit pas qu'elle a vu le rapport et d'où elle a tiré ses informations. «Nous ne savons pas qui a parlé à cette journaliste et nous ne commentons pas l'information», a affirmé Mme Notari.

Selon des sources américaines s'exprimant sous couvert de l'anonymat, le rapport, qui n'a pas été rendu public, est basé sur des comptes-rendus d'entretiens des délégués du CICR avec les détenus. L'organisation remet régulièrement ses rapports de visites à Guantanamo aux autorités américaines avec ses observations et recommandations.

(ats)

Ton opinion