05.11.2020 à 10:35

Assistance aux populationsLe CICR va ouvrir un centre dans l’est ukrainien

Le CICR veut étendre son assistance aux populations de l’est de l’Ukraine, toujours confrontées au conflit entre le gouvernement et les séparatistes.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) veut étendre son assistance dans l’est de l’Ukraine (archives).

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) veut étendre son assistance dans l’est de l’Ukraine (archives).

KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le président du CICR Peter Maurer a lancé officiellement mercredi les travaux d’un centre de santé d’urgence dans l’est de l’Ukraine.

Arrivé lundi en Ukraine, M. Maurer s’est rendu deux jours plus tard dans la région proche de la ligne de contact. Le site dont les travaux ont démarré mercredi est le premier de ce type dans cette zone, a fait savoir dans la soirée le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Au total, il coûtera 3,5 millions de francs, en associant le matériel et la formation du personnel de santé. Il faut des soins d’urgence avec une approche multiple, selon l’organisation.

Selon M. Maurer, cette infrastructure doit permettre de répondre aux différents besoins sanitaires, dont ceux des blessés de guerre et des personnes atteintes du Covid-19. Le président du CICR a aussi visité l’une des stations de filtrage qui garantit un accès à l’eau potable à 3,5 millions de personnes des deux côtés de la ligne de contact.

1,6 million de déplacés

Celles-ci ont été soutenues par l’organisation aussi bien dans la région de Donetsk que dans celle de Lougansk, deux régions dont une partie échappe au contrôle de Kiev. Une assistance de plusieurs millions de francs là aussi.

Avant de se rendre dans l’est, le Bernois avait abordé avec le président Volodymyr Zelensky et le premier ministre Denys Chmyhal les efforts du CICR auprès des familles des personnes portées disparues, des détenus ou encore des blessés. Il avait encore rencontré le président du Parlement Dmytro Razumkov.

Au total, la guerre avec les séparatistes a fait plus de 13’000 victimes et plus de 1,6 million de déplacés. M. Maurer doit rester cinq jours dans ce pays.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!