Publié

ConflitsLe CICR veut plus de deux milliards pour 2018

La Croix-Rouge sollicite une hausse de son enveloppe en raison de nombreux conflits «négligés» et de situations urgentes, comme en Syrie, au Yémen ou en Irak.

Le président du CICR, Peter Maurer, photographié en septembre lors d'une visite à Jérusalem.

Le président du CICR, Peter Maurer, photographié en septembre lors d'une visite à Jérusalem.

AFP

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a besoin de plus de deux milliards de francs pour ses opérations en 2018. Cette enveloppe est en augmentation de près de 12% par rapport à 2017, a annoncé mardi à Genève l'organisation.

De nombreux conflits sont «négligés», a déploré lundi devant les donateurs le président Peter Maurer. Il leur a demandé un soutien pour garantir que des millions de personnes affectées «ne soient pas oubliées».

Financement «flexible»

Il a également souligné le besoin de financement «flexible» qui ne soit pas conditionné à la réponse d'une crise en particulier. De la Syrie à l'Irak en passant par le Soudan du Sud ou le Yémen, les situations urgentes ne manquent pas pour l'organisation.

Mais le président appelle aussi les donateurs à aider le CICR à apporter une assistance sur les besoins à plus long terme des populations dans les zones de conflit. Les préoccupations sont particulièrement importantes dans les villes où les infrastructures comme les écoles, les hôpitaux ou l'accès à l'eau «sont endommagées ou détruites» par des années de conflit, relève l'institution.

(nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!