Affaire Polanski: Le cinéaste essuie un nouveau revers
Actualisé

Affaire PolanskiLe cinéaste essuie un nouveau revers

Un juge de Los Angeles a rejeté lundi une requête des avocats de Roman Polanski.

Les avocats de Roman Polanski demandaient la publication d'un témoignage susceptible, selon eux, de remettre en cause l'extradition du cinéaste.

Assigné à résidence en Suisse, le réalisateur franco-polonais, aujourd'hui âgé de 76 ans combat la demande d'extradition des Etats-Unis qui veulent le juger pour ses relations sexuelles en 1977 avec une fille de 13 ans à qui il avait fait boire du champagne et consommer des stupéfiants.

Selon ses avocats, le document dont ils réclament la publication, une déposition fournie par un procureur lors de l'enquête initiale, démontrerait que les autorités de Los Angeles ont fourni des informations inexactes à la justice suisse.

Mais le juge Peter Espinoza a rejeté leur demande, affirmant que les autorités suisses ont reçu les informations nécessaires pour se prononcer sur l'extradition de Roman Polanski.

Arrêté en septembre dernier à Zurich, le réalisateur du récent «Ghost Writer» est assigné à résidence dans son chalet de Gstaad (BE) depuis début décembre. Sa demande d'être jugé par contumace a été rejetée en avril par une cour californienne.

De son côté, la Suisse dit attendre encore des documents avant de pouvoir se prononcer sur la demande d'extradition américaine. La cheffe du Département de justice et police (DFJP) Eveline Widmer-Schlumpf a précisé la semaine dernière qu'elle examinerait elle-même la réponse de l'Office fédéral de la justice à la demande d'extradition. (ats)

Ton opinion