Actualisé 21.08.2008 à 14:04

Images de la cérémonie de clôtureLe CIO en guerre contre internet

Un site internet d'échange de fichiers, The Pirate Bay, irrite le Comité international olympique (CIO) en proposant des contenus des JO sans autorisation. Le CIO sort les grands moyens pour l'empêcher d'offrir la cérémonie de clôture.

Le CIO voit d'un très mauvais œil les sites internet qui mettent en réseau des séquences vidéos des JO alors qu'il accorde l'exclusivité à plusieurs partenaires officiels. D'après le magazine en ligne français, ZDNet, qui rapporte les propos du CIO, plus d'un million de copies illégales de la cérémonie d'ouverture circulent sur les réseaux de partage de fichiers (P2P), dont la vaste majorité par l'intermédiaire du site The Pirate Bay.

Gouvernement suédois sous pression

Le CIO prétend avoir demandé aux responsables du site The Pirate Bay de retirer les contenus vidéos sur les Jeux olympiques. Ne recevant aucune réponse à leur courrier, il s'est adressé directement au gouvernement suédois, dont le pays héberge le site internet en question. Le comité réclame l'assistance du gouvernement pour empêcher la diffusion de contenus piratés dont la cérémonie d'ouverture.

Peter Sunde, l'un des fondateurs du site thepiratebay.org prétend sur son blog qu'il n'a jamais été contacté par le CIO: « Le téléphone n'a pas sonné. Et je suppose que leur e-mail a été filtré par le pare-feu chinois qui bloque notre site là-bas ». Par contre, il affiche la lettre du CIO que lui a transmise la ministre suédoise de la Justice Beatrice Ask. Peter Sunde pousse même le bouchon en proposant aux utilisateurs de thepiratebay.org d'envoyer un courriel à la ministre lui demandant de défendre les réseaux de partage de fichiers.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!