Lausanne: Le CIO veut lutter contre les paris illégaux
Actualisé

LausanneLe CIO veut lutter contre les paris illégaux

Le Comité international olympique (CIO) planchait jeudi à Lausanne sur le dossier des paris sportifs illégaux en ligne.

Le Comité international olympique (CIO) a adopté jeudi à Lausanne une série de recommandations destinées à lutter contre les paris sportifs illégaux, en matière d'éducation, de surveillance et de législation.

Le groupe de travail, créé en mars 2011 et composé de représentants des gouvernements (France, Royaume-Uni, Etats-Unis, Chine, Corée du sud, Australie, Allemagne) des autorités nationales de régulation des paris, d'organisations internationales (ONU, Interpol) et du mouvement sportif, a décidé d'une dizaine de mesures prioritaires.

Dans le domaine de l'éducation, il a été décidé d'encourager tous les membres du mouvement sportif à «sensibiliser athlètes, entourage et organisations sportives», au phénomène des paris illégaux.

Réseau d'échange

En ce qui concerne la surveillance, l'échange et l'analyse d'informations, la création d'un «réseau d'échange entre les autorités nationales de régulation existantes, et celles à venir» est à l'ordre du jour, de même que la «création d'un système de surveillance ou d'échange commun aux différents opérateurs de paris», pouvant être partagé avec les autorités nationales, internationales et le mouvement sportif lors d'enquêtes disciplinaires.

Enfin, sur le plan de la législation, il a été convenu «d'encourager les Etats qui ne l'ont pas fait à se doter d'une législation de lutte contre les paris illégaux», notamment sur le plan pénal, et de «recommander vivement au mouvement sportif de se doter d'une règlementation efficace, notamment en matière de sanctions».

Une unité de surveillance a également été créée afin de suivre la mise en oeuvre de ces recommandations. (afp)

Ton opinion