Actualisé 28.06.2020 à 05:55

Euro 2021 – Genève

Le Cirque du Soleil cède sa place à la fan zone

Le report de la compétition de football a obligé la Ville à trancher entre les deux manifestations. Les autorités ont penché du côté de l’événement ouvert au plus grand monde.

de
Maria Pineiro
L’Euro 2016 a attiré des dizaines de milliers de personnes sur la plaine de Plainpalais.

L’Euro 2016 a attiré des dizaines de milliers de personnes sur la plaine de Plainpalais.

KEYSTONE

Le report de l’euro 2020 en 2021 coûtera à Genève la venue du Cirque du Soleil. La manifestation aurait dû investir la plaine de Plainpalais entre avril et juillet. Or, du 11 juin au 11 juillet se tiendra le championnat d'Europe de football, habituellement accompagné à Genève d’une fan zone sise sur la plaine de Plainpalais. Cet espace qui diffuse les matches attire des dizaines de milliers de personnes par soir. Les autorités municipales ont donc dû faire un choix: le Cirque du Soleil est passé à l’as.

«Nous avons décidé de privilégier la Fan zone car c’est un événement très populaire, ouvert à tous et gratuit», a expliqué Marie Barbey-Chappuis, conseillère administrative chargée de la Sécurité et des sports. L’élue souligne que la Ville aurait souhaité pouvoir maintenir les deux événements, mais que cela n’a pas été possible, d’un point de vue technique, notamment pour des raisons de sécurité. «Nous avons cherché des alternatives de lieux et de dates. Aucune ne s’est révélée satisfaisante.» Par ailleurs, «la Ville avait pris des engagements antérieurs vis-à-vis de la Fan zone au moment de l’appel d‘offres et qu’elle se devait aussi de les respecter». La magistrate déplore de devoir renoncer au Cirque du Soleil, mais espère que celui-ci reviendra en 2022 dans la cité de Calvin.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
120 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Oleg Ronibar

29.06.2020 à 16:44

Il y a déjà suffisamment de cirques avec les élus-es à Genève tant à la Ville qu'à l'Etat

Vu de Genève

29.06.2020 à 12:54

Il faut que ces grands usines à fric comme le Cirque du Soleil cessent leurs caprices de star et revoient leurs pretentions. Avec le COVID les modes de consommation vont changer et le consommateur n'a plus envie de se faire arnaquer avec un prix de billet de spectacle surfait.

Richard Virenque

29.06.2020 à 11:27

Et pourquoi pas un Tour de Genève ? Avec toutes ces pistes cyclables !