Le cirque libéral continue de plus belle
Actualisé

Le cirque libéral continue de plus belle

«Je trouve cette situation abracadabrantesque», se désole Claude Ruey, président du Parti libéral suisse.

Vendredi soir, Serge Bednarczyk a annoncé sa démission de la présidence du parti cantonal, après 36 jours de règne. Ce dernier invoque un conflit de personne. «Si chaque fois que j'ai un problème avec une personne, je démissionnais, cela serait fait depuis longtemps, critique Claude Ruey. Je constate que la «perle rare» n'a pas tenu le choc.»

Il s'inquiète de l'image désastreuse du parti en cette période électorale. Blaise-Alexandre Le Comte, le prédécesseur de Bednarczyk, était, quant à lui, resté 109 jours à la tête du parti. Il dénonce les manipulations de Martine Brunschwig Graf et a décidé de fonder un nouveau parti: Droite libérale.

(reb)

Ton opinion