On a testé: Le clavier et la souris haut de gamme de Logitech
Publié

On a testéLe clavier et la souris haut de gamme de Logitech

Le fabricant vaudois de périphériques informatiques a renouvelé sa gamme Master MX pour Mac et PC qui reste une référence.

par
Laurent Favre
Les deux nouveaux périphériques de la gamme MX Master de Logitech.

Les deux nouveaux périphériques de la gamme MX Master de Logitech.

logitech

Les claviers mécaniques sans fil de la gamme Master, les MX Mechanical, MX Mechanical Mini, sont d’abord de magnifiques objets. On a du solide entre les doigts. Le design, alliant deux nuances de gris, est tout aussi réussi. Les habitués de travail nocturne y trouvent leur compte avec 6 modes de rétroéclairage (statique, pulsation, contraste, pulsation, vagues, réaction, aléatoire) dont la luminosité varie automatiquement selon la lumière ambiante.

Les claviers MX Mechanical, MX Mechanical Mini de la gamme Master

Les claviers MX Mechanical, MX Mechanical Mini de la gamme Master

logitech

Ces claviers à touches et commutateurs mécaniques laissent libre cours à des frappes «viriles» et précises. Cela correspond parfaitement au cœur de cible visé par Logitech avec ce produit: des hardcore gamers reconvertis à des suites logicielles bureautiques ou créatives.

Logitech laisse le choix d’une configuration au moment de l’achat avec les modèles MX Mechanical et MX Mechanical Mini, disponibles chacun en trois versions légèrement différentes. Pour la Suisse romande et son clavier qwertz, le choix se limite à la configuration «tactile silencieux». Avec ses commutateurs mécaniques ultraplats (switchs), il reste plus silencieux que les claviers mécaniques classiques de Logitech. Cela reste largement audible, mais le bruit fait certainement partie du charme de ce type de clavier mécanique.

Via le logiciel Logi Plus, il est possible de personnaliser une partie des touches supérieures du clavier. Les MX Mechanical se rechargent via un port USB-C avec une autonomie promise de 15 jours avec rétroéclairage et 10 mois sans. Les tarifs recommandés partent à 170 francs.

Précision helvétique

On ne change pas une forme manifestement gagnante. Avec son modèle de souris sans fil MX Master 3S, Logitech s’est contenté d’améliorer son modèle 3, conservant donc le même facteur de forme de cette souris conçue avant tout pour accompagner des ordinateurs de bureau.

Les 7 points de commande de la souris.

Les 7 points de commande de la souris.

logitech/capture d’écran

Comme le modèle qui l’a précédé, la souris est très confortable, tient bien en main et permet d’exécuter des gestes précis avec peu de mouvements. On apprécie toujours la roue de défilement MagSpeed introduite avec le modèle MX Master 3 et reposant sur un mécanisme électromagnétique fabriqué en Suisse. Son mode de défilement cranté se déroule sans frottement et reste quasi inaudible. Quant au mode de défilement ordinaire, il permet de parcourir 1000 lignes par seconde selon le fabricant suisse. Grâce à son capteur optique, il est possible d’ajuster la vitesse du pointeur jusqu’à 8000 ppp. La souris peut fonctionner sur n’importe quelle surface, Mais elle reste une souris d’abord pensée pour rester sur le bureau à côté de l’ordinateur et d’écrans à haute résolution au risque de perdre son confort d’utilisation. Sur ce dernier point, l’accès à barre de défilement latérale et son confort peut être matière à discussions en cas d’utilisation régulière.

Comme pour le clavier, le bruit est une thématique très présente chez Logitech pour promouvoir sa souris. Le fabricant met en avant que les clics du modèle MX 3S sont 90% plus silencieux par rapport à son prédécesseur. Pas suffisamment pour la rendre muette si c’est ce que l’on recherche. Rechargeable par le port USB-C, la souris dispose d’une autonomie promise de 70 jours. Il faut compter quelque 140 fr. pour ce modèle haut de gamme.

Connectique confuse

On a de quoi s’égarer dans la connectique et les logiciels de configuration chez Logitech. On ne parle pas de la compatibilité Bluetooth, mais des technologies sans fil propriétaires Logitech Unifying et Logi Bolt et leurs récepteurs.

La palette d’options de connexion peut générer de la confusion.

La palette d’options de connexion peut générer de la confusion.

logitech/capture d’écran

Les initiés s’y retrouveront certes facilement pour tirer tout le potentiel de la gamme MX Master avec le récepteur Logi Bolt. Les autres risquent de passer du temps à faire la différence entre les types de connexion, voire à rechercher la touche de couplage sur le clavier quand elle ne s’illumine pas. On reste encore loin du plug and play et d’une installation en quelques clics de souris.

Le nouveau logiciel Logi Options+, avec la fonction Flow intégrée (pour basculer ses périphériques entre ses différents ordinateurs), pourrait rendre les choses plus faciles à l’avenir, même si on a connu des interfaces plus ludiques.

Verdict

La qualité est au rendez-vous, tant pour les nouveaux claviers mécaniques que la souris. Pas sûr qu’il vaille la peine de troquer la souris MX 3 sortie en 2019 pour le modèle 3S. Mais ces objets répondent cependant à des activités et/ou des préférences bien précises qui ne décevront pas les personnes qui les ont choisis en connaissance de cause.

Ton opinion

1 commentaire