France: Le Club Med porte plainte contre Bernard Tapie
Actualisé

FranceLe Club Med porte plainte contre Bernard Tapie

Le groupe français de villages de vacances Club Méditerranée a annoncé jeudi avoir porté plainte contre l'homme d'affaires français controversé et ancien ministre, Bernard Tapie, pour manipulations de cours.

Le dépôt de la plainte à Paris pour «diffusion d'informations fausses et trompeuses et manipulation de cours», a été annoncé par le PDG de Club Med, Henri Giscard d'Estaing, lors de la présentation des résultats.

Elle a été enregistrée mercredi, selon une source judiciaire.

Bernard Tapie, 66 ans, qui avait fait fortune en rachetant des entreprises en difficulté, avant de connaître la ruine et la prison, avait provoqué fin avril la flambée du cours de l'action du Club Med en exprimant son intérêt pour le groupe.

L'ex-ministre et ancien dirigeant du club de football de Marseille (sud) a ensuite fait durer le suspense autour de son entrée au capital du Club Med. Ses déclarations contradictoires ont fait bouger le titre, ce qui a conduit le groupe à demander une enquête auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF), gendarme de la Bourse française.

Le Club Med souhaite «que soient sanctionnées des pratiques en violation flagrante avec les règles de la communication boursière».

Ces pratiques, «compte tenu de la personnalité médiatique de leur auteur, sont de nature à avoir induit en erreur des investisseurs, notamment des petits actionnaires non professionnels susceptibles d'avoir été influencés par la confusion que Bernard Tapie a entretenue, jour après jour, sur ses intentions», ajoute le groupe dans un communiqué.

Les propos de Bernard Tapie, qui n'a eu de cesse de dénigrer la société, sa stratégie, ses collaborateurs et ses dirigeants, ont causé au Club Méditerranée un préjudice d'image important«, souligne le Club Med.

La manipulation de cours et la diffusion d'informations fausses ou trompeuses sont chacune passibles de deux ans d'emprisonnement et d'une amende de 1,5 million d'euros »dont le montant peut être porté au-delà de ce chiffre jusqu'au décuple du montant du profit éventuellement réalisé.

Le groupe a annoncé jeudi un doublement de sa perte nette à 22 millions d'euros au premier semestre de l'exercice 2008-2009. (afp)

Ton opinion