01.12.2017 à 09:39

AllemagneLe coeur brisé par un petit mot à l'entrée du magasin

Un retraité veuf qui craignait de se retrouver seul à Noël a laissé une annonce touchante sur le tableau d'une grande surface. Touchée, une jeune femme a relayé son appel.

de
joc
Lisa a voulu donner plus de visibilité à l'appel lancé par le vieux monsieur. C'est réussi.

Lisa a voulu donner plus de visibilité à l'appel lancé par le vieux monsieur. C'est réussi.

Facebook

Lisa, une fonctionnaire de 27 ans, était en train de faire ses courses dans un grand magasin du quartier de Berlin-Steglitz lorsqu'elle est tombée sur une petite annonce affichée sur le tableau à l'entrée. Ecrit par un vieux monsieur esseulé, ce petit mot a touché la jeune femme en plein coeur: «Où est-ce qu'un retraité veuf et isolé pourrait trouver une place dans un petit cercle pour Noël», a-t-elle pu lire.

Très touchée par la solitude de cet inconnu, Lisa a photographié l'annonce et partagé l'image sur son compte Facebook, raconte le Huffington Post. Elle a tout de même pris soin de cacher l'identité et les coordonnées de l'auteur du petit mot afin d'empêcher toute personne mal intentionnée de s'en servir contre lui. Quand j'ai lu ça, cela m'a immédiatement brisé le coeur (...) Peut-être que quelqu'un pourrait satisfaire son désir le plus cher», a écrit Lisa sur le réseau social.

La jeune femme explique au «Stuttgart Nachrichten» qu'elle a décidé de partager cette annonce sur le web parce qu'elle craignait que personne ne la repère à l'entrée du magasin. «Qui regarde encore les tableaux noirs dans les supermarchés?», s'interroge-t-elle. L'initiative de Lisa a porté ses fruits: près de 7000 personnes ont partagé sa publication et la Berlinoise a été assaillie de messages d'internautes désireux d'aider le retraité.

Elle a effectué un premier tri, ne choisissant que les individus lui paraissant sérieux, avant de transmettre le tout au vieux monsieur. «Il était très heureux que tant de gens aient répondu», relève Lisa. Le retraité a écouté tous les messages sur son répondeur et se laisse un peu de temps pour y répondre. «Après tout, il lui reste encore quelques jours avant Noël», glisse sa bienfaitrice.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!