Etats-Unis: Le coeur de cette fillette bat hors de son corps
Actualisé

Etats-UnisLe coeur de cette fillette bat hors de son corps

Née avec une pathologie congénitale rarissime, Virsaviya ne devait pas survivre. Aujourd'hui âgée de 6 ans, elle attend une opération salvatrice.

par
joc

Virsaviya a vu le jour il y a 6 ans en Russie. Depuis, cette fillette à la chevelure flamboyante n'en finit pas de défier les lois de la médecine. L'enfant est atteinte de la pentalogie de Cantrell, une pathologie congénitale rarissime qui fait que son coeur et ses intestins se trouvent à l'extérieur de sa poitrine et de son abdomen. Ce cas affecte moins d'une naissance sur un million. Sur d'impressionnantes vidéos publiées sur le compte Instagram de la maman de la fillette, on peut voir son coeur battre derrière une fine couche de peau. «Quand j'étais enceinte, le médecin m'a dit qu'elle ne survivrait pas, qu'elle allait mourir», raconte Dari Borun, sa maman, à NBC Miami.

Six ans plus tard, le nouveau-né condamné est devenu une jolie petite fille qui adore dessiner des poneys, suivre des cours artistiques et se déhancher sur les chansons de Beyoncé. Dari et sa fille ont quitté la Russie pour les Etats-Unis. Au début de l'année, elles ont trouvé à l'hôpital pour enfants de Boston un médecin prêt à opérer Virsaviya. Mais pour l'heure, l'équipe médicale estime que la petite ne peut pas encore subir une telle intervention, car sa pression artérielle pulmonaire est trop élevée.

Récolte de fonds via internet

Dans deux ans, la fillette subira une nouvelle batterie de tests et les médecins décideront si elle peut être opérée. En attendant, Dari en appelle à la générosité des internautes. Elle a besoin de fonds pour couvrir l'indispensable traitement médical que doit subir son enfant. Mère célibataire dans un pays étranger, la maman de Virsaviya se retrouve en effet dans une situation précaire et craint pour l'avenir de sa fille.

Elle a pris la décision de quitter Boston pour la Floride, parce que l'enfant ne peut supporter les climats trop froids. Depuis son arrivée aux Etats-Unis, Virsaviya apprend l'anglais mais ne peut pas se rendre régulièrement à l'école. La petite se réfugie dans le dessin, la danse et la musique. Et se raccroche à sa foi: «Je sais que mon coeur est à l'extérieur de mon corps. Parce que Jesus veut montrer qu'il peut faire des choses spéciales comme moi», confie la fillette.

Une vidéo postée sur le compte Instagram de sa maman. (Attention, les images sont impressionnantes!)

Ton opinion