23.07.2020 à 20:16

États-Unis

Le cofondateur d’Apple en a marre de servir d’appât

Steve Wozniak accuse YouTube de se faire de l’argent sur les arnaques au bitcoin qui utilisent son image.

apple wozniak woz
apple wozniak woz

Steve Wozniak fait partie des 18 plaignants dans cette affaire.

TDG

La plateforme de vidéo du groupe Alphabet/Google est une nouvelle fois priée de faire le ménage. C’est cette fois Steve Wozniak, cofondateur d’Apple, qui sonne la charge. Avec 17 autres plaignants, il exige la suppression de vidéos qui utilisent son image pour arnaquer les internautes. Le modus operandi est connu. Il a encore été mis en lumière la semaine dernière lors du piratage de Twitter. Une vidéo prétendument cautionnée par une célébrité, comme Bill Gates ou Elon Musk, invite les internautes à verser une somme en bitcoins sur un compte, leur promettant le double de leur mise. «Mais quand les utilisateurs transfèrent leur cryptomonnaie, dans une transaction irréversible, ils ne reçoivent rien en retour», relève la plainte.

La plaisanterie a trop duré pour Steve Wozniak. Il indique que YouTube n’a «pas répondu» à ses demandes répétées de suppression des vidéos frauduleuses. «Si YouTube avait agi rapidement pour arrêter cela dans une mesure raisonnable, nous n’en serions pas arrivés là», s’est-il justifié. Il demande désormais des dommages-intérêts compensatoires et punitifs.

YouTube a sciemment autorisé l’arnaque au bitcoin pendant des mois, en a fait la promotion et en a profité en vendant de
la publicité ciblée

Joe Cotchett, avocat de Steve Wozniak

En début de semaine, rappelle Bloomberg, YouTube s’était défendu dans une affaire du même type en déclinant toute responsabilité. La filiale du groupe Alphabet/Google avait fait valoir une loi américaine datant de 1996, qui stipule que les fournisseurs d’accès internet ne peuvent être tenus responsables du contenu publié sur leur plateforme par les utilisateurs.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!