Mobile - Le cofondateur de Telegram met un gros tacle à l’iPhone
Publié

MobileLe cofondateur de Telegram met un gros tacle à l’iPhone

Pavel Dourov, créateur de l’app de messagerie sécurisée, estime qu’Apple vend du matériel «obsolète et hors de prix» à des «esclaves numériques».

Pavel Dourov, 36 ans, a créé l’app Telegram avec son frère Nikolaï en 2013.

Pavel Dourov, 36 ans, a créé l’app Telegram avec son frère Nikolaï en 2013.

REUTERS

Pavel Dourov a la réputation de ne pas avoir la langue dans sa poche et l’a prouvé une nouvelle fois sur sa chaîne Telegram publique. En réaction à un article du «New York Times» sur les relations entre Apple et la Chine, le cofondateur du réseau social russe VKontakte (2006) et de l’app de messagerie sécurisée Telegram (2013) a tiré à boulets rouges sur la célèbre firme de Cupertino. «Apple est très efficace dans la poursuite de son modèle économique, qui est basé sur la vente de matériel obsolète et hors de prix à des clients enfermés dans leur écosystème», a-t-il déclaré en traitant les utilisateurs d’iPhone d’«esclaves numériques».

Il ajoute: «Chaque fois que je dois utiliser un iPhone pour tester notre application iOS, j’ai l’impression d’être renvoyé au Moyen Âge. Les écrans 60 Hz de l’iPhone ne peuvent pas rivaliser avec les écrans 120 Hz des téléphones Android modernes, qui offrent une animation beaucoup plus fluide.»

Il va encore plus loin en déplorant «l’aberration» pour les utilisateurs d’un iPhone de ne pas pouvoir installer d’apps en dehors de l’App Store, critique que l’éditeur Epic Games, en procès actuellement contre Apple, fait aussi à la marque à la pomme: «Il n’est pas étonnant que l’approche totalitaire d’Apple soit si appréciée par le Parti communiste chinois, qui grâce à Apple a maintenant un contrôle total sur les apps et les données de tous leurs citoyens qui utilisent des iPhone», explique sur le ton de l’ironie Pavel Dourov.

Le site Apple Insider rappelle qu’en 2018, son app Telegram, qui a récemment gagné en popularité avec l’affaire des changements de condition d’utilisation du rival WhatsApp, avait été retirée temporairement de l’App Store à la suite de préoccupations concernant la diffusion de pornographie infantile sur la plateforme.

(man)

Ton opinion

37 commentaires