Actualisé 26.04.2016 à 14:54

LausanneLe collectif R quitte Saint-Laurent pour Mon-Gré

Dix migrants se sont installés à la chapelle Mon-Gré, à Lausanne, mardi.

Le collectif R avait manifesté le 15 septembre 2015, à Lausanne.

Le collectif R avait manifesté le 15 septembre 2015, à Lausanne.

photo: Keystone

Le collectif R, une association qui soutient les migrants menacés de renvoi, a quitté l'église Saint-Laurent pour la chapelle Mon-Gré, elle aussi à Lausanne. Depuis mardi, dix personnes sont hébergées sur ce nouveau site situé sous la gare.

«Le collectif R salue le courage de la paroisse catholique du Sacré-Coeur qui ouvre ses bras aux réfugiés en mettant à leur disposition la chapelle Mon-Gré», indique-t-il dans un communiqué. En mars dernier, le collectif exprimait déjà son projet de quitter l'église Saint-Laurent estimant que celle-ci avait «fait sa part de solidarité» durant l'année écoulée.

Pas de moratoire

Après un an d'existence de ce refuge et de multiples actions, le Collectif regrette de ne pas avoir obtenu le moratoire sur les renvois Dublin. Mais de se réjouir de «soixante-deux victoires». Il estime en effet avoir empêché l'expulsion de 62 personnes, dont dix enfants.

«Ces personnes qui se seraient retrouvées dans les rues en Italie ou dans les prisons en Hongrie ont aujourd'hui pu déposer une demande d'asile ordinaire en Suisse, comme elles le souhaitaient», écrit-il. Il annonce en outre qu'il continue la lutte tant que les accords de Dublin seront appliqués de «manière mécanique». (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!