Actualisé 17.12.2008 à 17:34

Après l'incendieLe collège d'Aigle sous surveillance

L'incendie qui s'est déclaré début décembre dans une salle du collège d'Aigle (VD) était criminel. Les recherches se poursuivent pour tenter d'identifier l'auteur du sinistre.

L'enquête a permis d'établir que l'incendie était criminel, a indiqué mercredi la police vaudoise. Le sinistre a nécessité la fermeture provisoire de six classes ainsi que la réhabilitation de pavillons provisoires dans la cour du collège.

Accès sécurisé

La municipalité d'Aigle, qui a appris mercredi l'origine criminelle du sinistre, avait pour sa part décidé de renforcer la sécurité de l'accès au collège des Dents-du-Midi. «Durant les travaux, le site sera plus vulnérable», a expliqué Frédéric Borloz, syndic d'Aigle. «Mais pour les élèves, rien ne changera».

Dès vendredi et durant les travaux, des agents de sécurité privés effectueront des patrouilles nocturnes. Et la police municipale intensifiera ses contrôles préventifs sur le site.

L'éclairage sera amélioré par la pose de capteurs, qui s'allument au passage d'une personne. «Il y a actuellement pas mal de zones d'ombres sur le site», a expliqué M. Borloz.

Au rez-de-chaussée, le système de fermeture des baies vitrées sera sécurisé. La municipalité réfléchit aussi à installer des caméras de surveillance aux abords du collège. «Je précise qu'il ne s'agit pas de surveiller les cours d'école, mais de contrôler les accès, les entrées et les sorties», a ajouté le syndic. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!