Actualisé 24.10.2014 à 17:40

Votations

Le comité de l'UDC dit non à l'initiative sur l'or

Avec 35 voix contre 34, le vote du comité central du parti, vendredi à Rothenturm (SZ), a toutefois été serré. Le refus de l'initiative demandant la suppression des forfaits fiscaux a lui été unanime.

La décision sur l'or a été prise après une discussion approfondie sur les avantages et les inconvénients, a expliqué l'UDC vendredi soir dans un communiqué. Plusieurs raisons font toutefois pencher la balance en faveur d'un refus.

La Banque nationale doit rester indépendante pour réaliser ses objectifs, à savoir la stabilité des prix et de l'économie suisse. Des réserves d'or invendables, conformément aux propositions des initiants, ne seraient en outre guère utiles en cas de crise.

La justesse du non s'explique par le fait que derrière l'initiative se trouvent les conseillers nationaux UDC Lukas Reimann (SG), Luzi Stamm (AG) et leur ancien collègue Ulrich Schlüer (ZH). Selon eux, les réserves d'or sont nécessaires pour assurer la stabilité du franc.

Le non du comité à l'abolition des forfaits fiscaux a en revanche été unanime. Les personnes soumises à ce régime paient chaque année plus d'un milliard de francs d'impôts en Suisse. Ces rentrées sont surtout indispensables aux régions rurales faibles en structures, argumente l'UDC.

Un «autogoal»

Elles permettent aussi la réalisation de nombreux projets d'intérêt général, notamment dans le sport et la culture. Par leurs consommation et investissements, les personnes soumises aux forfaits fiscaux assurent 22'000 emplois en Suisse. La suppression de ce modèle serait donc un «autogoal classique».

L'UDC dit également non à l'initiative Ecopop. Ce mot d'ordre avait été adopté en août déjà par l'assemblée des délégués à Unterägeri (ZG) par 298 voix contre 80. La majorité la considère excessivement rigide et irréaliste. Les trois objets sont soumis au vote le 30 novembre. (ats)

Non du comité du PDC à l'or et à Ecopop

Le comité du PDC a recommandé à l'unanimité vendredi de refuser les initiatives sur l'or et Ecopop.

Le non à celle demandant l'abolition des forfaits fiscaux a été décidé précédemment déjà. Ces trois textes sont un «poison» pour la prospérité de la Suisse, estime le PDC.

Une réduction aussi radicale de l'immigration serait fatale à la Suisse, compte tenu du vieillissement de la population et du manque de personnel qualifié, écrit le parti vendredi à propos d'Ecopop.

Au lieu de préservatifs, il faut des investissements durables dans la formation et la santé, afin que les enfants dans les pays pauvres ne soient plus contraints d'être l'assurance vieillesse de leurs parents.

Un oui à l'initiative sur l'or limiterait fortement l'indépendance de la Banque nationale, estime le comité du PDC. L'institution serait contrainte d'acheter pour 65 milliards de francs de ce métal précieux.

Le non à l'abolition des forfaits fiscaux avait été décidé par les délégués en janvier à Berne. La décision n'avait toutefois pas été prise à l'unanimité, avec 200 voix contre 43.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!