Publié

LausanneLe comité d’éthique de la police devrait reprendre vie

Plusieurs agents lausannois seront bientôt confrontés à un procès pour homicide involontaire. Pourtant, l’organe éthique de l’institution est au point mort depuis bientôt deux ans, et des dossiers importants dorment dans les tiroirs.

par
rmf
C’est lors d’une intervention de la police non loin de la gare que le décès du dealer nigérian s’est produit.

C’est lors d’une intervention de la police non loin de la gare que le décès du dealer nigérian s’est produit.

DR

Depuis juin 2019, l’organe qui examine les questions éthiques relatives aux activités de la police n’a plus de chef, rapporte «24 heures». Après une démission dont les contours restent flous, la direction de ce comité est toujours assurée par une intérimaire. Or, l’institution va au devant de questions cruciales au travers d’un procès d’une grande importance: six agents sont prévenus d’homicide par négligence pour la mort du Nigérian Mike Ben Peter en mars 2018.

Un nouveau dirigeant est annoncé en la personne de Martin Killias, ancien professeur de droit et criminologue, rappelle le quotidien vaudois. Il aura du pain sur la planche, notamment pour enfin terminer un rapport entamé en 2018 sur le thème des contrôles d’identité. L’enquête n’a finalement jamais été publiée, alors qu’elle devait apporter des recommandations pour la police, les autorités et les milieux associatifs notamment. Pour Pierre-Antoine Hildbrand, en charge des forces de l’ordre, il faudra repousser encore l’éventuelle publication de ce rapport au-delà du procès à venir. Et le municipal d’indiquer que la plupart des travaux du comité d’éthique sont à usage interne uniquement.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
52 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

D. Cérébré

14.01.2021 à 18:37

Wesh wesh, lôzane est dans la place ! Bigup les meufs ! Yo !!!

Odile Pelet

14.01.2021 à 18:01

Oulah! Y’aurait t’il des consommateurs ici? Ça suffit hypocrisie

Un chic type, dommage

14.01.2021 à 17:22

Je suis certain que ce Mike se serait fait du mouron pour les commerçants qui sont en train de penser au suicide.