Initiative sur les armes: Le comité interpartis monte aux barricades
Actualisé

Initiative sur les armesLe comité interpartis monte aux barricades

L'initiative sur les armes hérisse le comité interpartis qui prend fait et cause contre le projet.

Le comité interpartis «Non à l'initiative sur les armes inutile et trompeuse» a lancé sa campagne.

Le comité interpartis «Non à l'initiative sur les armes inutile et trompeuse» a lancé sa campagne.

Le comité interpartis «Non à l'initiative sur les armes inutile et trompeuse» a lancé mardi sa campagne en vue de la votation du 13 février 2011. Selon lui, accepter l'initiative ne résoudra pas les vrais problèmes, à savoir l'usage abusif et le trafic illégal d'armes.

«Les mesures préconisées font planer un soupçon généralisé sur tous les soldats, les tireurs et les chasseurs en contestant collectivement leur faculté à manier une arme de façon responsable», s'est indigné devant la presse à Berne le comité composé de représentants du PDC, du PLR, du PBD et de l'UDC. Il recommande fermement de rejeter l'initiative «Pour la protection face à la violence des armes».

La législation suisse relative aux armes à feu est déjà sévère, a ajouté le comité. Les armes à feu automatiques sont déjà prohibées aujourd'hui. Quand aux fusils à pompe, ils sont soumis à autorisation. D'autre part, le trafic illégal d'armes ne sera absolument pas concerné par cette initiative.

Le comité dénonce enfin le coût «exorbitant» de la mise en oeuvre de l'initiative. Selon le Conseil fédéral, appliquer l'initiative coûterait 6,4 millions de francs, auxquels il faut ajouter chaque année 11,2 millions.

(ats)

Ton opinion