Initiative sur l'AVS: Le comité pour le «oui» dénonce des inégalités de traitement
Actualisé

Initiative sur l'AVSLe comité pour le «oui» dénonce des inégalités de traitement

L'initiative «Pour un âge de l'AVS flexible» mettrait fin à la discrimination entre les hauts salaires et la majorité de la population.

Le comité pour le «oui» rappelle qu'une grande partie des employés n'a pas la possibilité de prendre plus tôt sa retraite.

«L'accès à la retraite anticipée est réservé aux personnes possédant un haut salaire ainsi qu'à une minorité de salariés affiliés à des caisses de pension solides», a déclaré lundi Paul Rechsteiner, président de l'Union syndicale suisse (USS). Et d'ajouter que c'est justement cette tranche de la population qui possède la plus longue espérence de vie et qui peut ainsi profiter d'une retraite encore plus longue.

Les ouvriers, les vendeurs ou encore les employés de l'hôtellerie n'ont pas la possibilité de prendre une retraite anticipée, a rappelé le conseiller national socialiste st-gallois. «Cette initiative consiste simplement à instaurer une égalité de traitement entre les différents revenus», a-t-il souligné.

Le texte «Pour un âge de l'AVS flexible» veut permettre aux salariés touchant jusqu'à 120 000 francs par an de prendre une retraite dès 62 ans sans diminution des prestations. Les personnes gagnant davantage continueraient en revanche de subir une diminution de leur rente de vie. (ats)

Ton opinion