Luxe: Le commerce de détail a flambé
Actualisé

LuxeLe commerce de détail a flambé

En décembre, la vente d'objets de luxe a augmenté de 5 à 20% par rapport à 2009. A Zurich et en Suisse centrale, les touristes chinois en sont largement responsables.

par
rga

Les boutiques et magasins de luxe de la célèbre Bahnhofstrasse de Zurich ont réalisé des chiffres d'affaires records avant les fêtes de Noël.

Hermès et Louis Vuitton ont progressé de 20% par rapport à l'année dernière.

Alors que les ventes de montres et de bijoux ont eu de la peine à décoller début décembre, ces branches ont finalement amélioré leurs chiffres d'affaires de 5 à 15%. Contrairement à 2009, on a vendu plus de montres que de bijoux.

René Weber, analyste financier de la banque Vontobel, constate une autre tendance: les touristes chinois achètent à eux seuls près de 15% des biens de luxe vendus dans le quartier chic de Zurich. Dorénavant, ils occupent la deuxième place derrière les Allemands, selon la «NZZ am Sonntag». La Bahnhofstrasse dépend très fortement de la clientèle étrangère. 50% de son chiffre d'affaires est généré par cette dernière.

Les centres touristiques de Lucerne et d'Interlaken (BE) ont fait encore mieux, selon les analystes. Les ventes de biens de luxe ont carrément doublé par rapport à 2009. Comme à Zurich, ce sont les touristes chinois qui ont été le principal moteur de cette forte croissance.

La Suisse romande n'est pas en reste. Le chiffre d'affaire des grands magasins a augmenté de 3 à 5% en fin d'année. Selon «Le Matin Dimanche», un client du Globus de Lausanne a déboursé 10000 francs pour du caviar et un second 50000 francs pour du vin.

Les achats en ligne sur LeShop.ch ont bondi de 21% et le constructeur de jouets parle de 2010 comme de «la meilleure année de ces dix dernières années».

Ton opinion