Actualisé 02.06.2020 à 06:59

Suisse

Le commerce de détail fait grise mine en avril

Les revenus dans ce secteur se sont effondrés de près de 20% en raison des mesures de confinement suite à la pandémie de coronavirus.

Une boutique dans les rues de Lucerne. Le commerce vestimentaire a été amputé de plus de la moitié (55,8%) de ses recettes.

Une boutique dans les rues de Lucerne. Le commerce vestimentaire a été amputé de plus de la moitié (55,8%) de ses recettes.

KEYSTONE

Le commerce de détail a cruellement souffert en avril des mesures de confinement imposées par Berne pour freiner la propagation du coronavirus. Les chiffres d’affaires du secteur se sont effondrés de 20,6% en termes nominaux par rapport à avril 2019 et de 14,8% par rapport au mois précédent.

Apurés des effets calendaires, les revenus du commerce de détail se sont contractés de 19,9% sur un an en termes réels, a détaillé mardi l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans son relevé mensuel.

L’OFS souligne que la pandémie de Covid-19 a eu un impact différencié en fonction des branches. Largement épargné par les contraintes de fermeture, le commerce de détail alimentaire, plus tabac et boissons, a ainsi enregistré une progression de 4,0% de ses revenus en termes nominaux. À l’inverse, le secteur non alimentaire a accusé une évaporation de 41,0%.

La catégorie «autres biens», qui rassemble le commerce vestimentaire, la pharmacie ou encore l’horlogerie et la bijouterie, a été amputée de plus de la moitié (55,8%) de ses recettes.

Le commerce en ligne (+22,2%) et les équipements de l’information et de la communication (+3,9%) sont parvenus à tirer leur épingle du jeu.

(ATS/NXP)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!