Actualisé 11.03.2013 à 12:59

Belgique

Le commissaire victime d'une machination?

Le commissaire belge soupçonné d'avoir incité son ex-amie à se prostituer en Suisse dit être la cible par une vengeance.

de
dmz
L'affaire défraie la chronique depuis vendredi.

L'affaire défraie la chronique depuis vendredi.

Vendredi, la presse belge révélait l'affaire d'un policier, déjà connu de la justice, qui aurait incité son ex à vendre ses charmes en Suisse en 2011. L'homme a livré sa version des faits à nos confrères de «Sud-Info».

Dans cette interview, publiée lundi, le commissaire explique comment la situation a dégénéré: d'abord, l'homme a rencontré un couple libertin. Très vite, leur relation se termine en triangle amoureux et la femme décide de quitter son conjoint pour Eric Lejeune, sans le lui avouer. Le policier explique que leur relation, qui a duré quelques mois, était très libertine. «Je savais qu'elle allait en Suisse quelques fois par mois pour s'adonner à la prostitution, elle était attirée par ce monde et par l'argent facile... Mais je n'en ai jamais retiré le moindre gain», explique-t-il au site belge.

Puis, ayant rencontré une autre personne et souhaitant une vie amoureuse plus stable, il quitte sa belle, sans lui avouer sa nouvelle relation. Peu après, son ex-compagne renoue avec son «premier» petit-ami, qui lui apprend la nouvelle conquête de Lejeune. C'est là qu'elle a décidé de se venger. «Le jour où j'ai pu réintégrer la police (NDLR: il en avait été renvoyé à la suite d'une condamnation pour des faits de violences et arrestation arbitraire), ils m'ont envoyé un SMS m'annonçant qu'ils allaient aller déposer plainte contre moi. J'étais de retour depuis quelques heures seulement lorsqu'ils se sont rendus chez mon supérieur pour déposer plainte!», relate Sud-Info.

Le policier, qui vit actuellement avec sa nouvelle compagne et une de ses filles, assume pleinement son passé amoureux. Il souhaite toutefois qu'on ne salisse pas sa réputation et assure encore une fois n'avoir rien fait d'illégal. Pour l'instant, le commissaire a été écarté. Il sera entendu lundi et s'attend à être suspendu.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!