Actualisé 14.12.2013 à 17:41

Fusillades à Paris

Le complice de Dekhar a détruit des preuves

L'homme qui avait hébergé Abdelhakim Dekhar, le tireur de Libération, est poursuivi pour «destruction de preuves» et «recel de malfaiteurs».

L'homme qui hébergeait Abdelhakim Dekhar, le «tireur de Paris», a été mis en examen, a-t-on appris samedi de source judiciaire. Il est accusé de accusé de destruction de preuves et recel de malfaiteur, et a été laissé libre sous contrôle judiciaire. Il aurait notamment aidé Abdelhakim Dekhar à se débarrasser de son arme.

L'homme, qui avait rencontré il y a 13 ans à Londres Abdelhakim Dekhar, avait hébergé ce dernier quelque temps chez lui. Il avait prévenu la police après avoir reconnu son hôte sur les avis de recherche diffusés par la police après les coups de feu tirés au siège de Libération et à La Défense.

Abdelhakim Dekhar a été mis en examen fin novembre pour tentatives d'assassinat, enlèvement et séquestration. Il est soupçonné d'avoir pénétré dans les locaux de BFM TV le 15 novembre armé d'un fusil à pompe, d'avoir blessé grièvement un assistant photographe à Libération le 18 novembre avant de tirer des coups de feu devant la Société Générale à La Défense. Il est également soupçonné d'avoir brièvement pris en otage un automobiliste jusqu'à Paris.

Formellement identifié par son ADN, il a été placé en détention provisoire. Après son arrestation, il avait été placé à l'Hôtel-Dieu en raison de sa tentative de suicide avec des médicaments commise peu avant son interpellation. (20 minutes/afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!