Actualisé 07.11.2008 à 15:21

Chanteur homophobe

Le concert de Capleton aura bien lieu

Interdit de concert jeudi soir à Bâle, le chanteur jamaïquain Capleton évoluera bien samedi à Lausanne dans le cadre du Metropop.

de
Didier Bender

«Nous avons obtenu les garanties des organisateurs qu'il n'y aurait aucune allusion homophobe», souligne Oscar Tosato, municipal lausannois. Chanteur reggae, Capleton est connu pour sa haine des homosexuels qu'il clame haut et fort dans ses chansons. A Bâle, les organisateurs d'un concert de l'artiste ont préféré trancher et annuler sa prestation, comme le rappelle «20 minutes» dans son édition de vendredi. A Lausanne, sa venue a provoqué un tollé dans diverses associations homosexuelles romandes: Pink Cross et Vogay notamment. Mais la Ville de Lausanne, qui subventionne le festival et qui n'a jamais rencontré le moindre problème avec les organisateurs du festival, ont décidé de faire confiance.

Et que se passera-t-il si ce chanteur subversif interprète un titre haineux, du genre : « Brûlez un homo, saignez un homo». La Municipalité se montrera ferme. «Nous ne pouvons pas admettre, tolérer et soutenir un personnage ou un groupe qui tient de tels propos, explique Oscar Tosato. Si ça devait se produire, c'est toute la collaboration avec le Metropop qui serait remise en cause».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!