Genève: Le concert de Prince en plein flou artistique
Actualisé

GenèveLe concert de Prince en plein flou artistique

Annoncée en grande pompe vendredi, la venue du Kid de Minneapolis tarde à se confirmer. La billetterie n'était toujours pas ouverte dimanche.

par
Didier Tischler

«Tout s'est fait très rapidement, le promoteur de Prince nous avait demandé de lancer la vente­ des billets samedi, explique Olivier Grandjean, directeur de la société Resaplus. Nous ne l'avons pas fait car nous attendons toujours son feu vert formel et les garanties correspondantes. Dès que nous les aurons, nous ouvrirons les robinets.» Il n'en dira pas plus.

Frédéric Hohl, directeur de CPF, la société organisatrice de ce concert prévu le 12 juillet au Stade­ de Genève, n'était pas joignable dimanche. Tout comme était absent le promoteur Daniel S. Carcoopone.

Selon nos informations, l'homme était à Londres jusqu'à dimanche et devrait débarquer lundi à Genève. Ce promoteur reste assez mystérieux. On sait juste qu'il était administrateur de la société Scent Air Switzerland, à Zoug, mise en faillite en avril dernier. Autre détail: cette société était spécialisée dans les conseils, ventes et services dans le domaine du marketing.

Dernier motif d'inquiétude pour les fans: les coûts de production. En effet, les quelques concerts européens de Prince déjà programmés se dérouleront lors de festivals, avec une infrastructure­ technique en place. Or, au Stade de Genève, il faut tout installer de A à Z, d'où un coût de production plus élevé et des garanties plus que jamais nécessaires.

La rencontre de lundi entre Daniel S. Carcoopone et les organisateurs genevois risque d'être chaude.

Ton opinion