Actualisé 26.04.2016 à 09:26

NeuchâtelLe Conseil d'Etat exige le départ de Gitans

Le gouvernement cantonal demande à la police d'agir pour qu'un groupe de gens du voyage quitte un parking occupé illégalement.

de
Frédéric Nejad Toulami
photo: Kein Anbieter

Arrivé le 17 avril dernier dans le canton, un groupe de gens du voyage, en provenance de France, s'est installé provisoirement sur l'aire de stationnement de la Brena, propriété de l'Etat. Situé sur le territoire communal de Milvignes, ce lieu se trouve entre Colombier et Auvernier. Le Conseil d'Etat neuchâtelois annonce mardi matin qu'il leur a été immédiatement notifié le refus d'un accueil prolongé. Un premier délai de départ leur a d'abord été fixé au jeudi 21 avril à 18h, avant d'être repoussé au lundi 25 avril à midi, «pour permettre de trouver une alternative hors canton ou avec un propriétaire privé». Mais ils refusent toujours de quitter l'emplacement tant qu'un autre terrain jugé praticable ne leur est pas proposé.

En l'absence de solution, le Conseil d'Etat a confirmé sa position, soit celle d'exiger le départ de ce groupe itinérant venu de France voisine. Il rappelle aussi que, confronté à la solution provisoire du parking Pré-Raguel depuis plusieurs années, «où des comportements intolérables pour le voisinage» ont été constatés, il a été décidé de ne pas mettre d'aire de transit à disposition. Les autorités politiques demandent «à la police neuchâteloise d'appliquer cette décision avec proportionnalité». Le porte-parole de celle-ci a déclaré mardi dans «L'Express»/«L'Impartial» qu'elle était en négociation chaque jour avec le groupe de Gitans. On apprend aussi dans les deux journaux neuchâtelois que les Gitans français souhaitent rester quelques jours dans le canton de Neuchâtel, le temps, disent-ils, de réaliser des travaux qu'ils auraient obtenus en faisant du porte-à-porte. Quant au camping de Colombier, où ce groupe a tenté de se rendre avec ses caravanes, il a refusé de les accueillir, car le responsable estime que la cohabitation avec les autres touristes sera «malheureusement difficile». Des agents de sécurité y patrouillent la nuit. Ce camping accepte en revanche les Jenisch (les gens du voyage suisses).

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!