Minarets: Le Conseil des religions s'oppose à l'initiative
Actualisé

MinaretsLe Conseil des religions s'oppose à l'initiative

Le Conseil suisse des religions (SCR) rejette fermement l'initiative anti-minarets, qui sera mise en votation le 29 novembre.

Plutôt que de miser sur l'exclusion, il appelle à promouvoir l'intégration des communautés islamiques en Suisse.

Fondé en 2006, le SCR, organe composé de juifs, de chrétiens et de musulmans, s'engage pour protéger la paix religieuse en Suisse. Or, l'initiative contre les minarets provoque exactement le contraire, a-t-il dit mercredi devant la presse à Berne. Elle instrumentalise la religion à des fins politiques et pousse à la méfiance au sein de la population.

Pour le Conseil suisse des religions, la liberté de religion est un droit fondamental universel. Tous les adeptes de religions ont donc le droit de vivre leur foi au grand jour, dans les limites de l'ordre public. Ce droit inclut aussi la construction des édifices religieux propres à chaque religion, relève le SCR.

Le SCR admet que les défenseurs de l'initiative expriment des craintes de la population dont il faut débattre. Mais il estime qu'il faut trouver des moyens d'accepter les différences et de cohabiter en paix, dans le respect des convictions de chacun. Dans la conception juive, chrétienne et islamique, chaque être humain est une créature de Dieu, rappelle le SCR.

(ats)

Ton opinion