Secret bancaire: Le Conseil fédéral est «Sans concept et sans orientation»
Actualisé

Secret bancaireLe Conseil fédéral est «Sans concept et sans orientation»

Le président de l'UDC Toni Brunner estime que le Conseil fédéral est «sans concept et sans orientation» dans sa prise de position sur le secret bancaire.

Ainsi, on nous annonce que l'on va maintenir le secret bancaire, mais ces mots mielleux doivent être suivis d'actes, a expliqué à l'AP Toni Brunner.

Pour le président de l'UDC suisse, ce secret est ancré dans la loi et sert à protéger la sphère privée: le Conseil fédéral doit s'y tenir sans conditions et ne pas être un inspecteur fiscal. Or, c'est ce que signifie le dialogue annoncé avec d'autres pays, a-t-il déploré. Selon lui, pour ce qui concerne la loi en vigueur, il est important qu'en cas de soupçons d'escroquerie fiscale, il soit répondu dans un délai de 3 mois aux demandes d'entraide judiciaires déposées par d'autres Etats. (ap)

Ton opinion