Le Conseil fédéral et l'UDC réorganisés sans surprise
Actualisé

Le Conseil fédéral et l'UDC réorganisés sans surprise

Berne. Eveline Widmer-Schlumpf reprendra le Département de justice et police. L'UDC a
confirmé hier sa position.

La nouvelle venue au Conseil fédéral n'a pas eu le choix. Aucun de ses futurs collègues n'ayant voulu en changer, Eveline Widmer-Schlumpf reprendra dès le 1er janvier le département de Christoph Blocher.

Parmi les dossiers en souffrance, la Grisonne devra se pencher sur la surveillance du Ministère public de la Confédération, la révision de la norme antiracisme, alors que le renvoi des délinquants étrangers est en discussion via une initiative populaire. Après Elisabeth Kopp et Ruth Metzler, Eveline Widmer-Schlumpf, 51 ans, est la troisième femme à la tête de ce département. La nouvelle élue sera officiellement reçue demain dans son canton des Grisons. La présidente de la Confédération, Micheline Calmy-Rey, participera aux festivités.

Quant à Christoph Blocher, il s'est exprimé hier matin pour la dernière fois en tant que ministre devant le Conseil national. «Nous nous reverrons ici ou là», a-t-il déclaré. Hier après-midi, il a siégé avec le groupe UDC aux Chambres fédérales qui a confirmé sa décision «d'entrer dans l'opposition». Le groupe UDC n'a pas l'intention de se scinder. Il n'y aura pas de «sous-groupe bernois ou des Grisons qui auraient des contacts privilégiés avec les conseillers fédéraux issus de leurs cantons», a précisé Jean-François Rime (FR). Après la non-réélection de Christoph Blocher, l'UDC ne s'estime plus représentée au gouvernement.

Martial Messeiller

Graffitis chez les Widmer

Des inconnus ont sprayé la maison de la nouvelle conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf durant la nuit de vendredi à samedi à Felsberg (GR). Le chiffre «187» a été écrit à divers endroits sur la façade et la porte du garage, a rapporté hier la «Südostschweiz». La police suppose que le chiffre «187» provient d’un film américain. «187» était un chiffre mortel. Il s’agirait d’un code de la police qui signifie «assassinat».

Ton opinion