Berne: Le Conseil fédéral indigné par l'Eglise

Actualisé

BerneLe Conseil fédéral indigné par l'Eglise

Le Conseil fédéral est «indigné» par les révélations sur l'ampleur des actes de pédophilie commis au sein de l'Eglise catholique.

Il «souhaiterait que les évêques fassent un travail de recherche sur les actes de pédophilie, passés et récents». Mais il n'a pris aucun contact en ce sens.

Le gouvernement reconnaît que les victimes d'actes pédophiles ont droit à la manifestation de la vérité, dans sa réponse écrite à une interpellation du conseiller national Carlo Sommaruga (PS/GE). Il se dit convaincu qu'un travail de recherche sur les actes commis au sein de l'Eglise catholique aurait un effet préventif «non négligeable».

Pas question pour autant d'intervenir. «Jusqu'à présent, le Conseil fédéral n'a pris aucune initiative pour développer une stratégie de prévention de concert avec la Conférence des évêques suisses». Motif: la réglementation des rapports entre l'Eglise et l'Etat est du ressort des cantons, la compétence de la Confédération se limitant au maintien de la paix entre les communautés religieuses.

(ats)

Ton opinion