Actualisé 19.12.2012 à 12:40

Suisse

Le Conseil fédéral ne veut pas d'un péage au Gothard

La construction d'un deuxième tube pour le tunnel routier du Gothard ne devrait pas être cofinancée par un péage. Le Conseil fédéral a rejeté mercredi cette idée.

Le gouvernement avait annoncé en juin qu'il voulait profiter des travaux de réfection du tunnel pour construire une deuxième galerie. Cela ne violera pas l'article sur la protection des Alpes, puisque la capacité du trafic transalpin ne sera pas augmentée, avait alors martelé la ministre des transports Doris Leuthard.

Dans chaque tube, une seule voie serait ouverte. La seconde servirait de bande d'arrêt d'urgence. Cette décision devrait être ancrée dans la loi sur le transit routier. Idem du système du compte-gouttes, assurant une distance minimale de 150 mètres entre les poids-lourds, introduit en 2001.

Les milieux concernés auront jusqu'au 21 avril pour se prononcer. Ils pourront aussi s'exprimer sur l'instauration d'un péage afin de garantir des ressources supplémentaires pour financer les coûts des travaux au Gothard estimés à 2,8 milliards de francs. Le Conseil fédéral rejette toutefois cette idée.

La perception d'une redevance d'utilisation peut donner lieu à une inégalité de traitement entre les différentes régions du pays, note-t-il. Taxer l'utilisation de la principale liaison transalpine de Suisse pourrait en outre avoir des effets de transfert sur d'autres passages, notamment au Tessin et dans les Grisons.

S'ajoutent les difficultés techniques liées à la mise en place d'un tel système et les problèmes de compatibilité avec l'accord bilatéral sur les transports. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!