Salaire au mérite: Le Conseil fédéral revoit le système dans l'administration
Actualisé

Salaire au mériteLe Conseil fédéral revoit le système dans l'administration

Le personnel de la Confédération connaîtra un nouveau système de salaire au mérite dès février.

Le Conseil fédéral a revu mercredi l'ordonnance idoine. Il décidé de réduire le nombre d'échelons d'évaluation de cinq à quatre.

Si un employé dépasse clairement les objectifs fixés, son salaire sera augmenté chaque année de 4 à 5 % jusqu'à ce que le montant maximal de la classe de salaire fixée dans le contrat de travail soit atteint. Pour une prestation remplissant entièrement les buts, la hausse sera de 2,5 à 3,5 %.

Si l'employé atteint dans une large mesure les objectifs, son salaire croîtra de 1 à 2 %. Mais s'il reste dans cette dernière catégorie trois années de suite, son salaire sera diminué annuellement de 2 % au maximum du montant maximal de la classe de salaire.

Le collaborateur qui n'atteint pas les buts fixés verra quant à lui de toute façon son salaire réduit de 2 %. La Confédération devra aussi prévoir dans ce cas des mesures de développement ou l'attribution d'un poste moins exigeant, tout en tenant compte des situations sociales difficiles. Si cela ne suffit, un licenciement pourrait suivre.

Primes

L'ancienne prime de prestations et la prime de reconnaissance seront quant à elles remplacées par une nouvelle prime de prestations. Allant jusqu'à 15 % du montant maximal de la classe de salaire, elle servira à récompenser des efforts exceptionnels et couronnés de succès.

Le Conseil fédéral entend en outre concurrencer le secteur privé dans la recherche de hauts cadres. Une allocation représentant au maximum 20 % du montant maximal de la classe de salaire pourra être versée pour attirer ou fidéliser des employés «aux compétences reconnues».

Enfin, le gouvernement a décidé que la compensation du renchérissement serait dorénavant octroyée à tous les collaborateurs de l'administration fédérale, indépendamment de leur évaluation.

(ats)

Ton opinion