Actualisé 22.04.2008 à 07:59

Le Conseil fédéral s'inquiète du djihadisme

La menace sur la sécurité intérieure s'est progressivement aggravée en Suisse depuis les attentats du 11 septembre 2001, selon le Conseil fédéral.

Le terrorisme islamiste et certaines formes de crime organisé constituent les principaux dangers.

Le gouvernement tire ce constat dans son rapport sur l'appréciation de la menace et les activités des organes de sûreté de la Confédération en 2007 publié mardi. En Suisse, le djihadisme se limite principalement à des activités liées à la propagande, à la logistique et au financement en faveur des groupes actifs dans des zones sensibles telles que l'Irak.

Les possibilités offertes par Internet pour la communication, le recrutement et la formation sont de plus en plus utilisées. Mais il est probable que l'extrémisme violent d'origine étrangère continue de se limiter à la propagande, à la logistique et au financement des organisations actives dans le pays d'origine, selon le rapport. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!