Actualisé 13.07.2016 à 09:11

Libre circulation

Le Conseil fédéral va discuter de l'UE tout l'été

Les pourparlers entre Berne et Bruxelles continuent, malgré le Brexit. Mais «ça sera difficile», selon Didier Burkhalter.

de
Christine Talos
Le chef du Département fédéral des affaires étrangères veut livrer au National une solution négociée avec Bruxelles d'ici fin août.

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères veut livrer au National une solution négociée avec Bruxelles d'ici fin août.

photo: Keystone

Ce n'est pas franchement les vacances pour le Conseil fédéral. Celui-ci continue en effet de négocier avec l'UE pour tenter de trouver une solution dans le dossier de la libre circulation des personnes, malgré le Brexit des Britanniques. «Les discussions se sont poursuivies ces derniers jours. (...) Mais la volonté claire de trouver une solution n'est pas encore confirmée», a indiqué Didier Burkhalter . Il a ajouté: «Ca sera difficile».

Le chef du Département fédéral des affaires étrangères a encore précisé que Berne fera tout pour livrer au Conseil national une solution négociée avec Bruxelles d'ici fin août. Une séance extraordinaire du Conseil fédéral pourrait se tenir lundi prochain déjà. Et si aucun terrain d'entente n'est trouvé, Didier Burkhalter estime qu'il sera «très intéressant de prévoir l'intégration progressive de cette solution dans le débat parlementaire avec le Conseil des Etats». Celui-ci devrait empoigner le dossier dès la fin de la session d'automne.

Le Neuchâtelois revient également sur la piste d'une solution provisoire évoquée par le président du Parlement européen Martin Schulz. Une solution qui stabiliserait les relations avec Bruxelles le temps que l'UE avance dans le dossier du Brexit. Mais le ministre n'y croit pas puisque «cela ne réglerait rien au fond du problème».

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!