Annonces du Conseil fédéral – Vaccination: un bon de 50 francs à ceux qui persuadent leurs proches
Actualisé

Annonces du Conseil fédéralVaccination: un bon de 50 francs à ceux qui persuadent leurs proches

Berne met en consultation une «offensive pour la vaccination»: semaine nationale de vaccination, nouvelles unités mobiles, consultations personnalisées et bons cadeaux.

par
Angelica Zermatten

Alain Berset a annoncé ce vendredi «une vaste offensive pour la vaccination en Suisse». La situation épidémiologique de la Suisse n’est pas catastrophique: les hospitalisations et le nombre de cas sont en baisse. Mais la situation dans les soins intensifs reste «tendue».

«Le taux de vaccination reste encore trop bas en Suisse» a expliqué Alain Berset précisant qu’il est parmi «les plus bas d’Europe». Cette situation ne permet pas de lever les mesures actuelles. Il faudrait atteindre un taux de 80% dans la population de 16 à 64 ans. «Dans un mois, on sera encore 10% trop bas», a-t-il déclaré. Il faut donc continuer à faciliter l’accès à la vaccination.

Alain Berset s’est exprimé devant la presse.

Alain Berset s’est exprimé devant la presse.

YouTube/Capture d’écran

Mise en consultation, l’offensive imaginée par le Conseil fédéral se basera sur quatre piliers. Le premier est la mise en place d’une semaine nationale de vaccination. Le second consiste à insister sur les unités de vaccination mobiles. L’objectif est d’ajouter 170 nouvelles unités aux 50 déjà en circulation. Une manière d’aller à la rencontre des gens «dans les vallées, sur les places du village, devant les stades de foot, dans les centres commerciaux», énumère Alain Berset.

Le Conseil fédéral veut encore engager 1700 personnes pour «chercher le dialogue» avec ceux qui ne se sont pas fait vacciner. Une «innovation» a été annoncée par Alain Berset: un «système d’incitation pour les proches». Toute personne qui convainc un proche de se faire vacciner devrait être récompensée par un bon de 50 francs.

Le montant de cette offensive est de 150 millions de francs. «Il faut mettre ça en relation avec les 50 millions que nous coûtent chaque semaine les tests de dépistage» a rappelé Alain Berset. Pour sortir de la crise, il faut s’en donner les moyens, a-t-il affirmé. Les cantons ont dix jours pour donner leur avis. Le Conseil fédéral prendra une décision le mercredi 13 octobre.

Tests payants

Alain Berset a ensuite abordé la question des tests. Ces derniers seront payants à partir du 11 octobre pour tout le monde dès 16 ans. Les personnes avec symptômes pourront toujours faire se tester gratuitement, ainsi que celles qui ne peuvent pas se faire vacciner pour des raisons médicales. Les individus ayant reçu une première dose et qui sont en attente de la deuxième pourront obtenir des certificats Covid par test gratuit jusqu’à fin novembre. Par contre, les tests répétés en entreprise ou dans les universités par exemple pourront désormais donner droit au certificat Covid.

À noter enfin que le Conseil fédéral va créer une plateforme électronique centralisée pour que les touristes et les Suisses de l’étranger, ou toute personne vaccinée à l’étranger, puissent demander un certificat Covid suisse. Ce seront aux cantons de les délivrer.

Ton opinion

607 commentaires