Valais - Le conseiller d’Etat qui va au travail en CarPostal
Publié

ValaisLe conseiller d’Etat qui va au travail en CarPostal

Mathias Reynard a officiellement pris ses fonctions de conseiller d’Etat, ce matin. En jeans et baskets, le Saviésan veut amener une touche de diversité au sein du nouveau Gouvernement.

par
Fabrice Zwahlen

Mathias Reynard a choisi de se rendre à son bureau en prenant les transports publics.

François Melillo/Fabrice Zwahlen

Depuis son assermentation, samedi, Mathias Reynard est devenu le premier élu socialiste du Valais romand à siéger au Gouvernement cantonal. Après quasi dix ans passés à Berne comme conseiller national, le désormais ex-enseignant est prêt à relever un nouveau défi à seulement 33 ans.

«Je ressens un peu d’excitation et d’appréhension», avouait-il en descendant du bus l’amenant à Sion, ce lundi matin. «Toutefois, je n’aurai pas le temps de gamberger puisque je devrai défendre trois projets de loi ou crédits dès demain devant le Grand Conseil.»

Plus jeune élu à l’Exécutif valaisan depuis 1913 (Maurice Troillet), Mathias Reynard sait qu’il ne devra pas décevoir. Notamment, les quelque 49’000 électeurs qui l’ont soutenu le 28 mars dernier. «J’en suis conscient», admet-il. «À moi d’être à la hauteur. Les soutiens et les nombreux messages d’encouragement reçus me donnent beaucoup d’énergie.»

«Améliorer le quotidien des citoyens»

Bien qu’unique élu issu d’un parti de gauche, l’homme politique ne veut pas faire de la figuration au sein du Gouvernement, mais bien y défendre ses convictions. «Je veux amener ma sensibilité humaniste et défendre des valeurs comme la solidarité, l’égalité hommes-femmes et l’environnement. «Si, dans certaines circonstances, je devrai enfiler un costard ou arborer une cravate, mon style restera décontracté. Je veux en tout temps rester moi-même.» En une phrase, Mathias Reynard s’est fixé une mission: «améliorer le quotidien des citoyens, notamment des plus démunis».

Mathias Reynard s’est installé, ce lundi matin, dans le siège de chef du Département valaisan de la santé, des affaires sociales et de la culture.

Mathias Reynard s’est installé, ce lundi matin, dans le siège de chef du Département valaisan de la santé, des affaires sociales et de la culture.

20min/François Melillo

Ton opinion