Hans-Rudolf Merz dans le coma: Le conseiller fédéral a subi cinq pontages coronariens
Actualisé

Hans-Rudolf Merz dans le comaLe conseiller fédéral a subi cinq pontages coronariens

Hans-Rudolf Merz a été opéré à coeur ouvert dimanche soir. Ses jours ne sont pas en danger. Agé de près de 66 ans, le ministre des finances a subi un quintuple pontage coronarien après avoir été foudroyé par un infarctus samedi soir.

Il a été plongé dans un coma artificiel.

Le conseiller fédéral a été victime d'un arrêt circulatoire, probablement lié à un trouble du rythme cardiaque, a indiqué le professeur Thierry Carrel, responsable de la chirurgie cardiaque à l'Hôpital de l'Ile à Berne. M. Merz se trouvait à Herisau avec ses proches, qui l'ont conduit à l'hôpital du chef lieu d'Appenzell Rhodes-Extérieures.

Il a ensuite été transféré à l'hôpital cantonal de St-Gall avant d'être héliporté à Berne, a indiqué dimanche le porte-parole du Conseil fédéral Oswald Sigg. Les médecins ont décidé de maintenir M. Merz en coma artificiel.

Inconnue neurologique

Le ministre des finances est dans un état stable, a déclaré le professeur Carrel à l'issue de l'intervention. Celle-ci a duré plus de deux heures trente et s'est terminée vers 21h40.

Sur l'aspect cardiaque, le chirurgien dit n'avoir «pas de gros souci». Mais il faudra suivre l'évolution sur le plan neurologique, a mis en garde le spécialiste. Les jours ou les semaines qui suivent diront si le conseiller fédéral a gardé des séquelles de son accident.

«Sous pression»

Hans-Rudolf Merz est toujours sous assistance respiratoire, une mesure normale dans un tel cas, précise le professeur. Le pronostic reste donc réservé. La grande majorité des patients confrontés à ce type d'accident cardiovasculaire ont pu reprendre leur travail et ont conservé toutes leurs facultés intellectuelles, assure Thierry Carrel.

Selon Oswald Sigg, aucun élément ne laissait penser ces derniers jours que le grand argentier allait mal. Quant au président du PRD Fulvio Pelli, il confie avoir trouvé le ministre «en forme» jeudi dernier. Mais M. Merz était «très sous pression ces derniers temps» à cause de la crise des marchés financiers, a relevé le Tessinois.

Couchepin annule New York

Informé de la situation, le président de la Confédération Pascal Couchepin a annulé son voyage à New York où il devait participer à l'Assemblée générale de l'ONU. Le Conseil fédéral tiendra une séance extraordinaire lundi.

Le gouvernement devrait notamment confirmer Eveline Widmer- Schlumpf comme remplaçante du chef du Département fédéral des finances (DFF), le temps que M. Merz retrouve ses capacités à exercer ses fonctions, soit plusieurs semaines au moins.

La question de savoir si c'est également la ministre de justice et police qui le représentera devant le Conseil des Etats mardi devrait également être discutée à ce moment, selon M. Sigg.

La conseillère fédérale n'est pas une novice en matière de finances. Eveline Widmer-Schlumpf a été en charge de ce dicastère au gouvernement grison. Elle a également présidé la Conférence des directeurs cantonaux des finances.

Vice-président du gouvernement

Elu au Conseil fédéral en décembre 2003 en remplacement de Kaspar Villiger, M. Merz est entré en fonction au début de l'année 2004. Depuis 1997, il était le représentant du canton d'Appenzell Rhodes-Extérieures au Conseil des Etats.

Hans-Rudolf Merz est actuellement vice-président du Conseil fédéral. S'il ne peut assurer la présidence l'an prochain, il devrait être remplacé par Samuel Schmid, si le tournus habituel est respecté. Marié et père de trois fils, M. Merz aura 66 ans le 10 novembre.

(ats)

Ton opinion