Confédération: Le consommateur doit décider du sort de ses données
Actualisé

ConfédérationLe consommateur doit décider du sort de ses données

Le nouveau préposé fédéral à la protection des données considère que la révolution numérique donne un nouveau souffle à la liberté individuelle.

Adrian Lobsinger estime que les firmes avec lesquelles «il faudra discuter» ont tout à gagner à être transparentes.

Adrian Lobsinger estime que les firmes avec lesquelles «il faudra discuter» ont tout à gagner à être transparentes.

photo: Kein Anbieter

Les consommateurs ont le droit de savoir ce que les entreprises font de leurs données, plaide le nouveau préposé fédéral à la protection des données Adrian Lobsinger. Ils devraient pouvoir décider du sort réservé à ces précieuses informations.

«L'objectif, c'est de mettre en place différents régimes afin que chaque consommateur puisse décider en toute connaissance de cause de l'utilisation qui sera faite de ses données», explique l'ancien directeur suppléant de l'Office fédéral de la police (fedpol) dans un entretien publié jeudi par 24 Heures et La Tribune de Genève. Il souligne que des prémices existent dans la nouvelle législation européenne.

Adrian Lobsinger considère également que la révolution numérique donne un nouveau souffle à la liberté individuelle. «Internet, c'est aussi un endroit où les gens peuvent se rassembler pour réclamer ou défendre leurs droits, c'est-à-dire leur autodétermination et le respect de la sphère privée», affirme le préposé dans les quotidiens lémaniques.

Et les firmes avec lesquelles «il faudra discuter» ont tout à gagner à être transparentes. «Car les gens commencent à se méfier. Il suffit de voir le nombre de gadgets qui sont vendus pour cacher les webcams des ordinateurs ou les écouteurs», illustre Adrian Lobsinger. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion