Père de famille meurtrier: Le contenu troublant du téléphone de sa maîtresse
Publié

Père de famille meurtrierLe contenu troublant du téléphone de sa maîtresse

Face aux enquêteurs, Nicole Kessinger avait assuré qu'elle venait de rencontrer Chris Watts. Pourtant, 9 jours avant le drame, elle se cherchait une robe de mariée.

par
joc

«L'autre femme», c'est elle. Plusieurs semaines avant d'étrangler à mains nues sa femme Shanann et leurs deux filles Bella et Celeste, Chris Watts avait entamé une relation passionnelle avec Nicole Kessinger, une collègue. D'après le procureur, c'est pour commencer une nouvelle vie qu'il aurait décidé d'éradiquer sa famille entière. Après l'interpellation du trentenaire, à la mi-août, la jeune femme s'est présentée d'elle-même aux enquêteurs et a décidé de témoigner à visage découvert dans les médias. Elle a raconté qu'elle «venait de rencontrer» Chris Watts, qu'elle le «connaissait à peine», qu'il lui avait fait croire qu'il était en instance de divorce et qu'elle ignorait que Shanann était enceinte.

Pourtant, des recherches menées dans le téléphone de la jeune femme tendent à démontrer que la jeune femme en savait plus que ce qu'elle a voulu faire croire. Le 24 juillet, soit trois semaines avant le passage à l'acte du trentenaire, Nicole Kessinger a en effet tapé cette phrase dans Google: «L'homme avec qui j'ai une liaison dit qu'il va quitter sa femme». Le 4 août, l'Américaine a passé deux heures à visionner des photos de robes de mariée sur le moteur de recherche, rapporte «People». Et quatre jours plus tard, à peine plus d'une semaine avant les meurtres, Nicole s'est renseignée sur le sujet «épouser sa maîtresse».

Alors que la culpabilité de Chris Watts ne faisait plus aucun doute, sa maîtresse a commencé à s'intéresser au cas d'Amber Frey. Cette femme avait eu une liaison avec Scott Peterson, un Américain qui avait assassiné sa femme enceinte en 2002. Elle avait ensuite sorti un livre pour raconter son histoire. Quatre jours après l'arrestation de Watts, Nicole Kessinger a tapé dans Google: «Est-ce que les gens haïssaient Amber Frey?» Puis, elle a cherché à savoir combien d'argent l'ex-maîtresse de Peterson avait touché en concluant un accord pour la sortie d'un bouquin.

Nicole Kessinger s'était présentée spontanément aux autorités avant même qu'ils ne la contactent. Elle avait toutefois admis avoir effacé tout ce qui concernait Chris Watts de son téléphone avant de parler à la police. En fouillant l'appareil, les enquêteurs ont également découvert que la maîtresse de l'assassin avait passé des heures à faire des recherches sur Shannan Watts. Après les meurtres, la jeune femme avait demandé à Google: «La police peut-elle tracer les SMS?».

La semaine dernière, Chris Watts a été condamné à trois peines de prison à perpétuité successives.

Ton opinion