Football: Le contrat qui a contribué à ruiner le Barça
Actualisé

FootballLe contrat qui a contribué à ruiner le Barça

Le club catalan a accordé en 2017 un contrat pharaonique à sa star Lionel Messi et le paye aujourd'hui d'une dette abyssale.

par
Sport-Center
Le départ de Lionel Messi va laisser plusieurs trous béants.

Le départ de Lionel Messi va laisser plusieurs trous béants.

AFP

Le FC Barcelone est dans les chiffres rouges foncés, voire écarlates. L'un des plus grands clubs du monde a une dette globale de 1'268'421'249,75 francs suisses et doit rembourser la bagatelle de 789'384'068,47 francs à court terme. La pandémie de coronavirus n'a pas aidé, mais c'est surtout la gestion de l'ancien président Josep Maria Bartomeu qui est en cause.

Si le patron déchu du club catalan est dans le viseur de beaucoup, l'une de ses décisions fait énormément jaser en Espagne. Car les chiffres de la prolongation de contrat accordée à Lionel Messi en 2017 sont sortis dans la presse ibère, plus particulièrement dans un article d’El Mundo édifiant, et ils font froid dans le dos. «La Pulga» avait alors signé une entente tout simplement stratosphérique, que son club de toujours pourrait bien regretter longtemps.

Ce contrat a certes permis au Barça de conserver l'un des meilleurs joueurs de tous les temps alors au sommet de sa carrière, mais à quel prix! L'Argentin, qui pourra quitter la Catalogne librement en juin, aura encaissé la bagatelle de 600'148'161,65 de francs suisses entre 2017 et la fin de cette saison.

Soit un salaire annuel de base de près de 66 millions, auquel il faut en rajouter 12 millions annuels de droits à l'image, une prime à la signature de 125 millions et une prime de fidélité d'un peu moins de 85 millions. Le tout sans compter ses primes de résultat…

Le club contre-attaque

«Le FC Barcelone nie catégoriquement toute responsabilité dans la publication du contrat professionnel (de Lionel Messi) et engagera des actions en justice contre «El Mundo», a annoncé le club dimanche à la mi-journée, dans un communiqué.

Ton opinion

74 commentaires