Nyon: Le contrôleur des CFF a abusé de son apprentie
Actualisé

NyonLe contrôleur des CFF a abusé de son apprentie

Un père de famille a été reconnu coupable d'avoir abusé de son apprentie en 2005. Il écope de 30 mois de prison.

par
Renaud Bournoud

Le contrôleur des CFF conteste toujours avoir profité de l'emprise qu'il avait sur la jeune fille pour abuser d'elle. Jeudi, le Tribunal d'arrondissement de La Côte ne l'a pas cru.

«Mon client a été reconnu coupable d'abus de détresse», a indiqué son avocate, Valérie Pache Havel. Il a été condamné jeudi à 30 mois de prison dont 24 avec sursis. «J'ai été entièrement suivie», s'est félicitée la substitut du procureur, Camilla Masson. Comme il n'y a pas eu de violence à proprement parler dans cette affaire, le viol n'a pas été retenu. Le poinçonneur, âgé de 49 ans, devra en outre payer 10 000 fr. à son ancienne apprentie pour tort moral.

Cette dernière affirme que son ex-instructeur a abusé d'elle une dizaine de fois. Les faits se seraient passés au domicile de la demoiselle dans la région lausannoise, en 2005. La jeune femme était alors âgée de 25 ans. Elle a expliqué ne pas avoir parlé plus tôt par crainte qu'il lui fasse échouer son apprentissage.

Tout au long du procès, le contrôleur a réfuté en bloc ces accusations. Même si une tache de son sperme a été retrouvée sur le matelas de l'apprentie. Ce père de famille, bien sous tous rapports selon ses proches, n'a jamais réussi à donner une explication valable de la présence de son ADN dans le lit de la jeune femme. Il envisage de faire recours.

Ton opinion