Attentat de Londres: Le corps d'un Français retrouvé dans la Tamise
Actualisé

Attentat de LondresLe corps d'un Français retrouvé dans la Tamise

Un corps a été repêché mardi dans la Tamise, portant à huit le nombre de personnes tuées lors de l'attaque survenue samedi dans la capitale britannique.

1 / 50
Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)

Le Royaume-Uni a commémoré dimanche l'attentat du London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés il y a un an, lors d'une cérémonie suivie d'une minute de silence observée sur le lieu même de l'attaque. (dimanche 3 juin 2018)

AFP
Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)

Il y a un an, responsables politiques et médias ont venté son «héroïsme» durant l'attentat de London Bridge. Mais pour Florin Morariu, jeune boulanger roumain, c'est après l'attaque terroriste que le plus dur a commencé. (1er juin 2018)

kein Anbieter/dr
Le Royaume-Uni commémorera dimanche l'attentat de London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés le 3 juin 2017. Christine Delcros s'en souvient: elle était sur le pont, elle y a perdu son compagnon. (Vendredi 1er juin 2018)

Le Royaume-Uni commémorera dimanche l'attentat de London Bridge, qui avait fait huit morts et une cinquantaine de blessés le 3 juin 2017. Christine Delcros s'en souvient: elle était sur le pont, elle y a perdu son compagnon. (Vendredi 1er juin 2018)

AFP

La police britannique a confirmé mercredi que le bilan de l'attentat à Londres était passé de sept à huit morts après qu'un corps a été repêché mardi soir dans la Tamise. «Les enquêteurs de l'attaque terroriste sur London Bridge samedi 3 juin peuvent confirmer que le nombre de personnes tuées dans l'attaque est désormais de huit», a annoncé un porte-parole de la police.

Scotland Yard était à la recherche de Xavier Thomas, un Français de 45 ans, porté disparu depuis l'attentat perpétré dans le centre de la capitale britannique. «L'identification formelle (du corps retrouvé) doit encore avoir lieu», a indiqué la police, qui précise avoir informé «les proches de M. Thomas».

En se basant sur plusieurs témoignages, Scotland Yard juge qu'il est «possible» que Xavier Thomas «ait été percuté par le véhicule» utilisé dans l'attaque «et ait été projeté dans la Tamise». Le Français s'était rendu à Londres pour le week-end avec sa compagne. Cette dernière, percutée par la camionnette des trois assaillants, a été grièvement blessée. Selon Nathalie Cros Brohan, la soeur de la compagne de Xavier Thomas, qui a posté un message sur Facebook, celle-ci a été opérée mardi et «son état est stabilisé».

L'assaillant de Londres qui rêvait de Syrie

Radicalisé via internet, Youssef Zaghba, un Italo-Marocain de 22 ans co-auteur de l'attentat qui a fait 7 morts samedi à Londres, avait été repéré l'an dernier par les services italiens alors qu'il tentait de se rendre en Syrie. Sa mère Valeria s'était installée il y a 18 mois à Fagnano, une localité de quelques centaines d'habitants près de Bologne (centre-nord).

Nouvel attentat à Londres, au moins 7 morts

Trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule samedi 3 juin au soir sur le London Bridge au coeur de Londres puis attaqué des passants au couteau, faisant au moins sept morts et une cinquantaine de blessés, avant d'être abattus par la police.

«Lourd tribut» français

Le président français Emmanuel Macron avait annoncé dans la matinée qu'un troisième Français était décédé dans l'attentat. «Nous avons eu confirmation ce matin du nouveau bilan. Il y a en effet trois décès et huit blessés du côté français. C'est un lourd tribut que nous payons dans ces attentats», a-t-il déploré.

Londres: des témoins décrivent les attaques

Un attentat a de nouveau frappé samedi soir le coeur de Londres, où trois assaillants à bord d'une camionnette ont foncé dans la foule sur le London Bridge avant d'attaquer des passants au couteau, faisant six morts, avant d'être abattus par la police.

Les deux premiers Français identifiés étaient Alexandre Pigeard, 27 ans, serveur dans l'un des établissements pris pour cible par les assaillants, et Sébastien Bélanger, 36 ans, chef cuisinier installé à Londres. Outre les huit personnes décédées, l'attentat de Londres a fait une cinquantaine de blessés.

Homme arrêté

La police britannique a annoncé mercredi matin l'arrestation d'un homme dans le cadre de l'enquête. La personne est soupçonnée d'avoir préparé «des actes terroristes». L'homme de 30 ans a été arrêté dans le cadre d'une perquisition menée à Ilford, un quartier de l'est de Londres, a précisé la police dans un communiqué. Le quartier se trouve non loin de celui de Barking, d'où étaient originaires deux des trois auteurs de l'attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI). Deux personnes sont donc désormais en détention dans le cadre de cette enquête. (nxp/20 minutes/ats/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion