Lave torrentielle à Chamoson (VS): Le corps de la fillette emportée en 2019 a été retrouvé à Cully (VD)
Publié

Lave torrentielle à Chamoson (VS)Le corps de la fillette emportée en 2019 a été retrouvé à Cully (VD)

Un Genevois de 37 ans et une petite Française de 6 ans avaient été emportés avec leur voiture, l’été dernier, lorsque la rivière de la Losentse était sortie de son lit. La dépouille de l’enfant a été retrouvée dans le Léman.

En août 2019, les secours avaient cherché sans relâche l’adulte et l’enfant qui avaient été emportés par les flots en furie.

Le corps de la fillette de 6 ans, disparue en août dernier lors d'une coulée de lave torrentielle à Chamoson (VS), a été retrouvé dans le Léman, au large de Cully (VD). La deuxième personne disparue n'a en revanche toujours pas été retrouvée.

Jeudi dernier, des personnes avaient signalé la présence d'un corps dans le lac, ont indiqué lundi les polices cantonales valaisanne et vaudoise dans un communiqué commun. Une fois la dépouille sortie de l’eau, elle a été acheminée au Centre universitaire romand de médecine légale à Lausanne, en vue de son identification.

Les analyses ADN ont permis lundi de déterminer que le corps était celui de l'enfant disparue le 11 août 2019 à Chamoson, ont précisé les forces de l’ordre. Ce jour-là, un véhicule avec deux personnes à son bord avait été emporté par une coulée de lave torrentielle particulièrement violente.

Les importantes recherches entreprises jusqu'ici n'avaient pas abouti. Le corps de l’adulte également disparu le jour du drame, un Genevois de 37 ans, n'a quant à lui toujours pas été retrouvé. Le véhicule dans lequel se trouvaient les malheureux, lui, avait été repêché dans le Rhône, le 13 octobre 2019.

Famille emportée, mais bien plus chanceuse

Mercredi soir dernier, sur une route de Jaun (FR), une famille en voiture qui regagnait le chalet d’alpage où elle passait ses vacances avait été prise elle aussi dans une coulée de lave torrentielle. Mais elle avait été bien plus chanceuse que les malheureux emportés à Chamoson l’été dernier et ni les parents ni leur quatre enfants n’avaient été blessés. En revanche, ils étaient tous très choqués par ce qui leur était arrivé.

(dri/comm)

Ton opinion